Le MaroCarne ouvre ses portes à Casablanca

Le MaroCarne ouvre ses portes à Casablanca

La filière des viandes rouges qui constitue une priorité dans la stratégie du plan Maroc Vert, enregistre des progrès indéniables en termes de production, a indiqué, jeudi à Casablanca, le président de la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) Hammou Ouhelli.
Les premiers résultats du contrat- programme (2009-2014) entre la fédération et le gouvernement pour le développement de la filière sont déjà apparents à travers les actions entreprises, notamment le croisement industriel, le lancement de projets intégrés et d’agrégation et la construction du centre de formation professionnelle, a-t-il relevé lors de l’ouverture de la deuxième édition du Salon international des viandes rouges «MaroCarne».
Ce salon, premier en Afrique du nord spécialisé dans le secteur des viandes rouges, se veut une locomotive de promotion des potentialités de la filière sur tous les maillons de la chaîne de valeur et une plate-forme d’attraction des investisseurs dans l’activité de production, d’engraissement, d’abattage, de transformation, de commercialisation, voire d’exportation.

Il est aussi un émetteur de solutions, entre autres, sur les défis de la modernisation de la filière et une fenêtre pour l’information tant des professionnels et participants que du consommateur. Il cible l’ensemble des opérateurs depuis la production jusqu’à la distribution en passant par l’emballage, la découpe, la transformation et la commercialisation.
La stratégie de développement du secteur, matérialisée par le contrat-programme, a prévu des investissements de l’ordre de 6 milliards de dirhams dont 1 MMDH de contribution de l’Etat et 5 MMDH du secteur privé, a rappelé dans une déclaration à la MAP le directeur du développement des filières de production au ministère de l’agriculture Nabil Chaouki.
Ce contrat vise le développement de la production et de la consommation, le renforcement et la mise en place d’élevage productiviste de l’agrégation et de la valorisation des produits à base de viandes ainsi que la promotion du secteur
Les objectifs de ce contrat-programme de production de 450.000 tonnes de viandes rouges en 2014 ont été plus qu’atteints puisqu’elle est aujourd’hui de 470.000 tonnes et le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 22 MMDH, a-t-il précisé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *