Le modèle de développement novateur du Maroc

Le modèle de développement novateur du Maroc

Basé sur des valeurs fortes telles que la durabilité, le volontarisme, la participation de tous, l’ouverture…

Le modèle du Maroc est novateur aussi par son processus de construction lui-même puisque le Souverain a toujours tenu à ce que toutes les forces vives de la Nation, toutes les catégories, tous les acteurs économiques, sociaux, politiques et autres soient associés à la réalisation de l’édifice.

Evolution permanente et soutenue. Tout le monde s’accorde à dire et à reconnaître aujourd’hui que d’année en année le Maroc fait des avancées et ce sur tous les plans. Une évolution qui, en termes de rythme, contraste nettement avec le passé mais qui aussi distingue le Maroc par rapport à un environnement régional, voire mondial très perturbé marqué par une quasi-stagnation des économies même les plus performantes.

Le secret : une volonté affirmée et une vision de SM le Roi Mohammed VI qui rappelle de manière insistante à l’occasion de chaque discours les fondements forts du modèle original et novateur qu’il veut pour le Maroc. Un modèle reposant d’abord et avant tout sur la notion de durabilité à tous les niveaux. La durabilité se réalise en termes de développement humain, notamment avec l’INDH et toutes les réformes qui ont pour unique et seul objectif l’amélioration des conditions de vie des femmes et des hommes. La durabilité est également recherchée au niveau des institutions qui, à travers des réformes profondes et courageuses, deviennent plus fortes.
Cette notion de durabilité trouve aussi sa déclinaison dans le champ économique avec des politiques sectorielles volontaristes, des options et choix irréversibles pour des modes de production préservant les ressources naturelles.

Le modèle du Maroc est novateur aussi par son processus de construction lui-même puisque le Souverain a toujours tenu à ce que toutes les forces vives de la Nation, toutes les catégories, tous les acteurs économiques, sociaux, politiques et autres soient associés à la réalisation de l’édifice. Et le meilleur moyen pour assurer la durabilité du modèle est justement de faire en sorte que les acteurs eux-mêmes se l’approprient.

La force du modèle repose également sur son spectre large. Ainsi, en plus des réformes et projets touchant les volets économique, social et politique, d’autres font l’objet, eux aussi, d’une grande attention. C’est le cas notamment du champ religieux. La réforme du champ religieux fait aujourd’hui du Maroc un modèle dans la région et dans le monde. Sa stratégie en la matière est appréciée et saluée par tout le monde. Son savoir-faire et son expertise aussi bien dans la gestion du champ religieux que dans la lutte contre le terrorisme sont sollicités par nombre de pays, d’Afrique, mais aussi d’Europe et de la région arabe.

Le Maroc, qui vient de doter ses provinces sahariennes d’un plan de développement de plusieurs dizaines de milliards DH pour accompagner la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée, inspire confiance par sa sécurité et sa stabilité politique. Et cette confiance et cette crédibilité sont essentielles pour stimuler l’investissement et la création des richesses. Les projets structurants et de grande envergure lancés par SM le Roi un peu partout dans le Royaume en sont une preuve.
Enfin, le modèle marocain s’enrichit aussi de son ouverture de plus en plus prononcée sur le monde, sur de nouvelles alliances,  et des partenariats toujours initiés dans un esprit gagnant-gagnant. Le cas de la stratégie africaine en est la meilleure illustration.

Une stratégie mue par la recherche et la promotion de la paix et de la sécurité, l’impératif de croissance partagée et le devoir de solidarité. Ce sont ces valeurs fortes et universelles que SM le Roi Mohammed VI a transformées en signature désormais reconnue mondialement du Maroc.

Saâd Benmansour
avec Tahar Abou El Farah

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *