Le PAM place la défense de l’intégrité territoriale du Royaume au cÅ“ur de son action

Le PAM place la défense de l’intégrité territoriale du Royaume au cÅ“ur de son action

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a annoncé samedi sa décision de mettre en place, en son sein, un Front pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume et de la question du Sahara, et qui sera chargé de mobiliser les ressources nécessaires pour la défense de la cause nationale et de suivre de près ses développements. 

Le Secrétaire général du parti Mustapha Bakouri, qui a fait cette annonce lors du 16ème Conseil national du PAM, tenu samedi à Skhirat, a indiqué que la création de cette instance intervient dans le sillage des récents développements de la question du Sahara, notamment la poursuite des pourparlers entre les parties au conflit, sous l’égide des Nations unies. 

Il a aussi rappelé l’adoption par le Conseil économique, social et environnemental (CESA) d’un nouveau modèle de développement régional intégré pour les provinces du Sud, soulignant que ces nouvelles donnes requièrent beaucoup de suivi et de vigilance afin de prémunir la question de l’intégrité territoriale du Maroc, et conserver sa place au sein du projet démocratique et de développement du Royaume. 

Le responsable du parti de l’opposition a rappelé, dans ce contexte, le récent appel du PAM à la mise en place d’une instance chargée de la mobilisation, à l’échelle nationale et internationale, autour de la justesse de la question de l’intégrité territoriale du Maroc. 

Par ailleurs, M. Bakouri a noté que la 16ème session du Conseil national du PAM se tient dans un contexte interne marqué par la formation d’un nouveau gouvernement, et la présentation par ce dernier d’une loi des Finances « dépourvue d’une stratégie économique nationale globale ». 

D’autre part, le secrétaire général du PAM a estimé que le dynamisme que connaît la scène régionale et internationale donne une dimension particulière à la tenue du Conseil national du parti, faisant remarquer que ce dynamisme « place le Maroc devant une opportunité historique de conforter la particularité de son modèle politique, démocratique et développemental, et de jouer un rôle prépondérant au niveau international, mais également dans son environnement maghrébin, arabe, africain et euroméditerranéen ». 

De son côté, le président du conseil national Hakim Benchemass a indiqué que le Conseil se réunit dans un contexte rempli de défis et d’attentes que place sous un nouveau jour « l’échec jusqu’à présent de tirer plein profit des énormes possibilités qu’offre la Constitution ». 

Cet échec, a-t-il dit, ne peut être mis sur le seul dos du gouvernement, mais relève de la responsabilité de l’ensemble des acteurs politiques. 

M. Benchemmass a, par ailleurs, appelé les congressistes à soulever des questions profondes sur la position et le rôle du parti sur l’échiquier politique du Maroc. 

Pour lui, le PAM se doit de se distinguer au sein de l’opposition afin d’apporter une contribution conséquente au projet de développement du pays. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *