Le pari de De Soto

Le pari de De Soto

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu hier, au Palais royal de Meknès, le représentant spécial du secrétaire général des Nations-unies pour la question du Sahara, Alvaro de Soto, actuellement en visite de travail au Maroc.
À cette occasion, le Souverain a félicité le nouveau représentant spécial pour la confiance placée en lui par le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, qui l’a récemment chargé de poursuivre avec les parties concernées par la question du Sahara la recherche d’une solution politique définitive et acceptable par tous. S’agissant des efforts onusiens visant à parvenir à cette solution, SM le Roi a réitéré l’entière disponibilité du Maroc à coopérer pleinement avec les Nations-unies et assuré M. de Soto du soutien du Royaume pour le succès de sa nouvelle mission. Le Souverain a aussi rappelé l’engagement du Maroc à oeuvrer de bonne foi avec les Nations-unies et les différentes parties concernées pour parvenir, au plus tôt, à une solution politique négociée dans le cadre de la souveraineté du Royaume, du respect de son intégrité territoriale et de ses principes fondamentaux.
L’audience que le Souverain a accordée au représentant spécial de Kofi Annan s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, du ministre de l’Intérieur, Al Mostafa Sahel, Taib Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, ainsi que du représentant permanent du Maroc auprès des Nations-unies, Mohamed Bennouna. Rappelons que le Maroc est la première étape de la tournée de M. de Soto dans la région qui le mènera aussi en Algérie et en Mauritanie. Selon le bureau des Nations-unies à Rabat, cité par l’agence AFP, Alvaro de Soto, nommé représentant spécial de Kofi Annan en juin dernier après la démission de son prédécesseur, l’ancien secrétaire d’Etat américains James Baker, est « en contact avec les gouvernements d’Algérie et de Mauritanie en vue d’une visite à Alger et à Nouakchott ».
De Soto est en effet attendu à Alger le 12 septembre. Avant de se rendre en Algérie, Alvaro de Soto, qui est également le chef de la Mission des Nations-unies pour le Sahara (MINURSO), doit effectuer, demain, une visite à Laâyoune afin de se rendre au siège de la Mission onusienne situé dans cette ville. Rappelons que M.de Soto avait été nommé par Kofi Annan en tant que représentant spécial après la démission de James Baker qui a passé sept ans dans ce poste qu’il avait couronné par la présentation d’un plan de règlement du conflit artificiel créé autour de la marocanité du Sahara. Un plan de solution qui n’a pas fait l’unanimité des parties. Il s’agit du plan dit “Baker II” et qui propose la création d’une autonomie élargie au Sahara pour une période de cinq ans suivie de l’organisation d’un référendum d’autodétermination sur le statut définitif du territoire. Un plan qui a été rejeté par le Maroc, vu l’impossibilité d’organiser un référendum, ce qui a été d’ailleurs reconnu par l’ONU.
Pour le Maroc, une solution viable pour la question du Sahara devrait respecter la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud et le projet de référendum est « obsolète et inapplicable ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *