Le patron de la CDG attendu demain par les députés

Le patron de la CDG attendu demain par les députés

Anass Houir Alami, directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), sera demain l’hôte de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants. «Le directeur général de la CDG sera reçu par les membres de la commission dans le cadre d’une série de rencontres que nous avons prévues avec les responsables des établissements publics. Nous allons profiter de cette occasion pour approfondir le débat sur le bilan notamment financier de la Caisse», affirme Mohamed Mehdi Mezouari, parlementaire USFP et vice-président de la commission des finances à la première Chambre. En effet, il s’agit de la deuxième réunion des parlementaires avec M. Alami en l’espace de quelques semaines. «Lors de la première réunion, le DG nous a fait plutôt une présentation de la CDG avec un exposé sur ses réalisations et ses projets. Mais la commission a demandé des informations concernant son bilan financier et le rapport du commissaire aux comptes. Nous avons reçu ces documents et nous allons consacrer la deuxième réunion à leurs contenus», ajoute M. Mezouari. Les parlementaires comptent ainsi diagnostiquer l’état des comptes de la CDG  et étudier son rendement financier. Le vice-président de la commission des finances déclare qu’il sera également question de sujets plus techniques comme les appels d’offres lancés par la Caisse. Cette dernière est une institution financière, créée sous forme d’établissement public et qui a pour principale mission de recevoir, conserver et gérer des ressources d’épargne. En 2011, ses activités ont été marquées par une hausse de 14% des dépôts qui sont passés de 51,9 MMDH en 2010 à 59,4 milliards en 2011. A noter que le directeur général de la CDG fut le premier responsable à répondre favorablement à l’invitation de la commission des finances et du développement économique. Celle-ci avait décidé d’organiser des réunions avec les patrons de nombreuses entreprises publiques. Parmi les organismes concernés, certains ont été cités dans le dernier rapport de la Cour des comptes qui fait couler beaucoup d’encre. Selon le bureau de la commission, ces réunions rentrent dans le cadre des missions de contrôles exercés par le Parlement concernant les finances publiques et les performances des établissements étatiques. La rencontre avec Anas Alami ne sera pas la dernière. On apprend ainsi que plusieurs établissements invités par les parlementaires ont confirmé leur participation. Une source au sein de la commission des finances confie que le bureau est en train de réfléchir à la programmation d’une ou plusieurs réunions avant la fin de la session parlementaire actuelle. Les autres réunions seront programmées à la session d’automne. Le bureau est actuellement en contact avec les responsables de ces entreprises et leurs ministères de tutelle pour dresser un planning qui sera communiqué ultérieurement par les parlementaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *