Le patron de l’ANAM passe le relais

Le patron de l’ANAM passe le relais

L’Agence nationale de l’assurance maladie (Anam) s’apprête à tourner une page de son histoire en se séparant de Chakib Tazi qui a été le premier directeur général depuis sa création en 2004.

Neuf années qui n’ont pas été de tout repos pour ce diplômé de Dauphine car il a été le premier à devoir veiller à l’application de la loi 65-00 sur l’Assurance maladie obligatoire (AMO). En tant que patron de l’Anam, il devait aussi veiller à préserver les équilibres du régime naissant. Aujourd’hui, Chakib Tazi peut partir avec le sentiment du devoir accompli et léguera à son successeur une machine bien rodée.

Mais son successeur ne devrait pas être connu avant octobre ou novembre. Le ministère de la santé, qui a déjà lancé un appel à candidature, n’a toujours pas fini de recevoir les dossiers des prétendants. L’étude des dossiers ne devrait démarrer que vers la fin août-début septembre…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *