Le pessimisme gagne les ménages marocains

Le pessimisme gagne les ménages marocains

Bien que l’indice de confiance des ménages poursuive son amélioration d’un trimestre à l’autre, il ne cesse d’afficher sa détérioration en glissement annuel.

Comparativement au troisième trimestre de l’année précédente, l’indice de confiance est en baisse de 2,2 points, souligne le Haut-Commissariat au plan dans sa dernière enquête de conjoncture menée auprès des ménages. Ces derniers ont exprimé un léger regain de confiance quant à leur perception du niveau de vie.

Ainsi, le solde d’opinion relatif aux perspectives d’évolution du niveau de vie enregistre une amélioration de 1,1 point par rapport au trimestre précédent et une quasi-stagnation par rapport à la même période de l’année passée. En réponse à une question relative à l’évolution du chômage au Maroc, 77% des familles interviewées ont anticipé une hausse du nombre des chômeurs pour les 12 mois à venir.

«Le solde de cet indicateur qui s’établit à – 69,8 points continue sa tendance baissière pour atteindre son niveau le plus bas depuis le début de l’enquête. Il enregistre ainsi une détérioration de 2 points par rapport au trimestre précédent et de 13,2 points par rapport à la même période de 2012», relève-t-on du HCP. Le pessimisme bat son plein, vu que 50% des ménages marocains ont fait part d’une conjoncture défavorable pour l’achat de biens durables.

En revanche, 57,9% de l’échantillon  interviewé estiment que leur situation financière s’est légèrement améliorée, alors que 35,8% d’entre eux s’endettent toujours contre 6,3% des ménages qui déclarent pouvoir épargner une partie de leur revenu. Notons qu’une perception d’un léger mieux a été exprimée par les ménages interviewés quant au prix des produits alimentaires.

«le solde de cet indicateur a connu une légère amélioration (1,2 point) par rapport au même trimestre de 2012», souligne-t-on de l’enquête du Haut-Commissariat au plan. En revanche, plus de trois ménages sur quatre (76,7%) pensent que les prix des produits alimentaires continueront à augmenter dans le futur contre 75,3% au deuxième trimestre de 2013 et 75,5% au troisième trimestre de 2012.

«Le solde relatif aux perspectives d’évolution de ces prix s’est détérioré de 2,6 points par rapport au trimestre précédent et de 2,4 points par rapport à la même période de 2012», conclut le HCP.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *