Le Portugal en deuil fait ses adieux au «Père de la démocratie»

Le Portugal en deuil fait ses adieux au «Père de la démocratie»

Mario Soares était membre de l’Académie du Royaume du Maroc

C’est dans une ambiance de vive émotion et avec des salves d’applaudissements que les Portugais ont suivi lundi le cortège funèbre de l’ancien président Mario Soares, décédé samedi à l’âge de 92 ans. La dépouille mortelle de l’ancien chef d’Etat, qui sera inhumé ce mardi après-midi, a parcouru les principales artères de la capitale portugaise avant d’arriver au Monastère des Hiéronymites où elle sera exposée pour permettre aux Portugais de rendre un dernier hommage au «Père de la démocratie» au Portugal.

Le Portugal a décrété trois jours de deuil national à partir de lundi, appelant «tous les citoyens» à rendre hommage à cette «grande figure de l’histoire portugaise contemporaine».

Mario Soares, qui était membre de l’Académie du Royaume du Maroc, est considéré comme l’une des plus importantes personnalités de l’histoire de la politique portugaise de la seconde moitié du XXe siècle. Le leader socialiste a été élu deux fois Premier ministre du Portugal et président de la République pour deux mandats de 1986 à 1996, puis député européen. Fervent défenseur de la liberté et opposant des guerres coloniales, Mario Soares fut prisonnier politique et exilé par la dictature d’Oliveira Salazar et de Marcelo Caetano.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *