Le PPS à l’écoute des féministes

Le PPS à l’écoute des féministes

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a tenu, lundi à Rabat, une réunion avec des représentantes de la Coalition  »printemps de la dignité », autour du projet de loi polémique sur la violence à l’égard des femmes.

« La rencontre que nous avons eu aujourd’hui a permis de dégager les points de vue convergents sur cette question. Elle a été l’occasion aussi de discuter des moyens d’aboutir à des propositions concrètes par rapport à ce texte de loi encore en projet », a déclaré à la MAP le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah. 

« Le projet de loi a été remis à une sous-commission ministérielle afin qu’il soit discuté amplement. Actuellement, nous menons des consultations pour faire en sorte que ce texte soit, encore plus, au diapason des attentes du mouvement féministe et de la société et tienne compte des sensibilités diverses dans la société », a expliqué M. Benabdellah.

Le PPS, un parti attaché aux droits des femmes, a toujours milité pour l’égalité et l’émancipation de la gent féminine, a-t-il ajouté, soulignant que le Parti entend discuter ce projet de loi partant de ses convictions en la matière, mais  »tout en tenant compte des différents points de vue dans la société ». 

Pour sa part, la présidente de l’Association marocaine pour la défense des droits des femmes (AMDF) et membre de la Coalition  »printemps de la dignité », Najat Razi, a souligné que cette rencontre avec le PPS, parti allié qui soutient les revendications du mouvement féministe, a été l’occasion pour la Coalition d’exposer ses points de vue et ses propositions, mais également de clarifier certains points afin de contribuer, en tant que société civile, au renforcement du rôle imparti aux pouvoirs politiques.

Le bureau politique du PPS a fait part, lors de cette réunion, de sa volonté de soutenir les demandes du mouvement féministe tout en prenant en compte le contexte politique, a-t-elle ajouté, faisant observer que la Coalition  »printemps de la dignité » a exprimé et justifié sa position de principe concernant le projet de loi. De même qu’elle est parvenue à des  »formules de coopération » avec les différents intervenants pour contribuer à la réussite de ce grand chantier.

La coalition printemps de la dignité regroupe des associations féministes et des organisations des droits humains, qui militent pour l’adoption d’une législation pénale protégeant les femmes de la violence et de la discrimination, et pour l’instauration de leurs droits dans leur globalité et leur universalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *