Le Registre du commerce se modernise

Le Registre du commerce se modernise et troque sa version papier contre un support plus performant. Jeudi 15 mars marque ainsi une nouvelle étape dans l’histoire des formalités commerciales. Une convention de partenariat et de coopération a été ratifiée, dans ce sens, entre Mustapha Ramid, ministre de la justice et des libertés, Abdelkader Aâmara, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies et Adil El Malki, directeur général de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale(OMPIC). De ce partenariat découle la plateforme «eRc». Inscrite dans le cadre du Plan Maroc Numeric 2013, cette plate-forme facilite l’accès aux informations actualisées et en temps réel sur les entreprises. Ceci est possible grâce à un système d’échange de données entre le Registre central du commerce tenu par l’OMPIC et le registre local du commerce de Casablanca. La plate-forme fournit par ailleurs les données à travers trois services: «l’espace recherche», la «fiche entreprise», ainsi que le service «événements juridiques». Notons que les informations consultables à travers ces nouveaux services concernent les entreprises inscrites au Tribunal de commerce de Casablanca, dans l’attente d’étendre le projet à l’ensemble des régions du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *