Le Registre National Agricole sera lancé début 2016

Le Registre National Agricole sera lancé début 2016

Objectifs : protéger et sécuriser les droits fonciers des terres agricoles et de valoriser le métier d'agriculteur et se positionne en tant qu'accélérateur pour la modernisation de l'agriculture nationale, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture.

Ce registre, lancé dans le cadre de la modernisation du secteur agricole et des dispositifs d'accompagnement du Plan Maroc Vert, permettra une meilleure connaissance du tissu agricole.
 

Dans ce sens, cet outil de gestion et d'analyse servira de base de prise des décisions en matière notamment, de ciblage des aides et des subventions de l'Etat, de renforcement des capacités des acteurs mais également d'amélioration de la gouvernance des projets agricoles, précise le ministère.

Référentiel de traçabilité et de certification, le RNA servira également de support pour la gestion des crises, notamment en cas de sécheresse, d'inondations, de maladies contagieuses du cheptel ou encore des produits végétaux.

Le RNA sera réglementé par un texte qui institue l'obligation d'utilisation du registre pour tous les programmes et projets de développement agricoles.

La gouvernance du RNA sera assurée par plusieurs organes aux niveaux central, régional et provincial, avec au premier plan, le Comité exécutif présidé par le Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime.

Le registre consiste en un recensement exhaustif des exploitants et des exploitations agricoles au niveau national, avec leur localisation géographique. Il sera basé sur le Recensement Général de l'Agriculture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *