Le RNI s accroche à son chef de groupe

Le RNI s accroche à son chef de groupe

Les parlementaires du RNI ne veulent pas se défaire de leur chef de groupe. Le bureau politique et le groupe parlementaire du RNI ont refusé, mercredi dernier la démission de Chafik Rachadi, président du groupe parlementaire. Ce dernier avait dernièrement déposé sa démission évoquant des raisons personnelles. Mais selon les observateurs de la scène politique, le timing de cette démission n’est pas fortuit: Cette démission coïncide avec la polémique suscitée par le député PJD, Aftati, accusant le président du parti, Salaheddine Mezouar, d’avoir reçu une prime injustifiée alors ministre de l’économie et des finances. Accusations qui avaient enflammé la coupole du Parlement. Ceci avant qu’Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement épaulé de Karim Ghellab, président du Parlement, n’interviennent en pompiers pour atténuer le conflit. Rappelons-le, le groupe parlementaire du RNI avait décidé de boycotter le Parlement jusqu’à ce que des excuses soient présentées par le député PJD au RNI.
Ainsi à l’issue de toutes ces circonstances, Chafik Rachadi avait succombé aux pressions exercées sur et par son parti pour finir par déposer sa démission. Mais c’était sans compter sur le refus du parti. «On lui a demandé de revenir sur sa démission. Etant donné qu’on apprécie son excellent travail en tant que chef du groupe parlementaire», a déclaré à ALM, Anis Birou, député RNI et porte-parole du parti, ajoutant : «Le groupe tient énormément à son chef, c’est quelqu’un de pondéré qui a fait preuve de beaucoup de sagesse et qui a su animer le groupe et le conduire comme il le faut».
Par ailleurs, concernant le fait que, selon plusieurs observateurs, le parti traverse une profonde crise, jamais connue depuis sa création, M.Birou estime qu’une telle analyse est tout simplement fausse. «Alors que beaucoup de gens croyaient que le parti allait vers l’implosion lors du congrès tenu en avril, c’est le contraire qui a prévalu: tout le monde a fait preuve d’un grand sens des responsabilité. Les militants du RNI ont su montrer qu’ils sont toujours unis dans les moments difficiles», précise M. Birou.
Et d’ajouter pour ce qui est du déficit de popularité du président du RNI à l’issue de ladite polémique: «Le RNI est uni autour de son président Salaheddine Mezouar, Il a une grande confiance en lui et en le bureau politique du parti. Salaheddine Mezouar est un homme d’Etat au vrai sens du terme, il l’a démontré à plusieurs occasions, il a su gérer des sujets très difficiles qui secouaient les économies de certains pays qu’on croyait très solides. C’est un homme d’Etat et un homme d’Etat sait prendre de la hauteur, il sait ce qu’il fait et nous avons confiance en lui», a conclu M. Birou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *