Le sable de Merzouga au cœur d’une exposition scientifique à Sao Paulo

Le sable de Merzouga au cœur d’une exposition scientifique à Sao Paulo

Le sable originaire de Merzouga, un petit village au sud-est du Maroc, et d’autres régions du monde font l’objet d’une exposition scientifique qui vient de s’ouvrir au Parc des sciences et de la technologie (CIENTEC) de l’université São Paulo (USP), dans la capitale économique du Brésil.

L’exposition, intitulée « Sands of the World », propose aux visiteurs d’observer à la loupe des échantillons de sable du monde entier et de découvrir les spécificités de ces petites particules de roche dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm, ainsi que les éléments ayant contribué à leur façonnement d’une région à une autre, rapporte l’agence ANBA, organe de la Chambre de commerce arabo-brésilienne.

En plus du sable ultra fin et siliceux prélevé des célèbres dunes de Merzouga, l’exposition met en relief du sable prélevé près des pyramides en Egypte et dans des contrées aussi exotiques que l’île de la déception en Antarctique, l’Islande, Okinawa au Japon et l’île de Kauai à Hawaii.

Du sable provenant de la Réunion, de Grèce, d’Australie, de Bolivie, du Canada, de la Nouvelle Zélande, du Chili, du Mexique, de la Barbade, de Colombie et de Thaïlande, ainsi que du sable local provenant des Etats du Maranhao et de Sao Paulo, sont également présentés dans le cadre de cette exposition qui se poursuivra au 29 juillet prochain.

Le processus de formation du sable est également expliqué à travers une exhibition présentant des roches et des minerais à différents stages de désagrégation.

L’exposition est le couronnement d’un projet financé par la Fondation pour la recherche de São Paulo (FAPESP) et réalisé en coordination avec le département des géosciences de l’USP.

Selon les organisateurs, une partie des échantillons de sable présentés a été collectée par les étudiants du département de géophysique de São Paulo ou ont été offerts par des chercheurs et des institutions scientifiques de plusieurs pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *