Le satisfecit du Maroc : Résolution du Conseil de sécurité concernant le Sahara marocain

Le satisfecit du Maroc  : Résolution du Conseil de sécurité concernant le Sahara marocain

Le Conseil de sécurité a adopté, jeudi, à l’unanimité de ses membres la résolution concernant le Sahara marocain. Suite à cette decision, le porte-parole du Palais royal, Abdelhak Lamrini, a donné lecture, jeudi, d’un communiqué relatant la satisfaction du Royaume d’une telle résolution.
«Le Royaume du Maroc prend note avec satisfaction de cette résolution qui confirme, avec vigueur, les paramètres incontournables de la solution politique, préserve fortement les perspectives d’une relance prometteuse des négociations et clarifie, de manière précise et définitive, le cadre de traitement des autres aspects de ce différend régional», indique le communiqué du Palais royal. Et d’ajouter que «le Conseil confirme, une fois de plus, la prééminence de l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc et fixe les paramètres d’une solution politique définitive basée sur le réalisme et l’esprit de compromis». Le Cabinet royal a par ailleurs souligné dans son communiqué que la résolution du Conseil de sécurité reconnaît et salue les étapes franchies par le Maroc dans le renforcement du Conseil national des droits de l’Homme, ainsi que l’interaction volontaire du Royaume avec les procédures spéciales dépendant du Conseil des droits de l’Homme. Une consécration qui, selon le texte lu par M. Lamrini, vise les initiatives et les efforts nationaux engagés par Sa Majesté le Roi. «Cette reconnaissance pleine et entière des réformes entreprises démontre que le cadre national demeure l’enceinte idoine pour la prise en charge des questions des droits de l’homme. Le Conseil de sécurité a apporté, par conséquent, une réponse claire aux tentatives récurrentes d’instrumentalisation des droits de l’homme au service d’un agenda politique connu», relève-t-on. S’agissant de la décision du Conseil de sécurité de réitérer sa demande de procéder au recensement des populations des camps de Tindouf, le Maroc affirme que «la mise en œuvre de cette obligation, fondée sur des considérations humanitaires, devient plus que jamais nécessaire dans le contexte menaçant d’insécurité et d’instabilité qui prévaut dans l’espace maghrebo-sahélien», espèrant que les autres parties assumeront pleinement leurs responsabilités en vertu de cette résolution, saisiront les opportunités renouvelées qu’elle offre et s’engageront, sincèrement et résolument, dans une relance réelle du processus politique de négociation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *