Le tribunal de 1-ère instance de Casablanca prononce l’extinction de l’action publique dans l’affaire opposant SA le prince Moulay Hicham à Abdelhadi Khairat

Le tribunal de 1-ère instance de Casablanca prononce l’extinction de l’action publique dans l’affaire opposant SA le prince Moulay Hicham à Abdelhadi Khairat

Le tribunal de première instance de Casablanca a prononcé, lundi, l’extinction de l’action publique dans l’affaire opposant SA le prince Moulay Hicham à Abdelhadi Khairat, député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et membre du bureau politique du parti.
Le tribunal a également décidé d’imputer les frais de justice à la charge de M. Khairat, également directeur de publication des quotidiens +Al Ittihad Al Ichtiraki+ et +Libération+.
Ce dernier s’était, dans un communiqué lu lors de la dernière audience, excusé  »personnellement » à SA le prince Moulay Hicham ajoutant qu’il ne visait pas  »par ses propos infondés » porter atteinte à Son Altesse.
La défense de la partie plaignante avait fait savoir, pour sa part, que SA le prince Moulay Hicham acceptait ces excuses et renonçait à sa plainte.
SA le prince Moulay Hicham, avait déposé plainte contre M. Khairat qui l’avait accusé de ne pas avoir remboursé un prêt contracté auprès d’une banque locale et avait demandé à ce dernier de présenter des excuses et le versement d’un dirham symbolique de dommages et intérêts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *