L’économie marocaine, une résilience face aux turbulences régionales

L’économie marocaine a fait preuve de résilience face aux turbulences politiques qui ont secoué la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord (MENA) en 2011, a indiqué le cabinet international d’intelligence économique, Oxford Business Group (OBG), dans son rapport annuel de 2012 sur le Maroc. Soulignant que le Maroc a toujours été considéré comme un havre pour les investisseurs dans une région sensible aux turbulences, le think-tank a noté que les soulèvements qui se sont déroulés dans plusieurs pays de la région dans le contexte du Printemps arabe ont eu un impact négatif sur plusieurs secteurs de l’activité économique, en particulier le tourisme, un des principaux moteurs de croissance dans la région MENA. «Or, les protestations ont été limitées et largement pacifiques au Maroc», observe OBG, soulignant que le tourisme, qui contribue avec environ 7,3 % au Produit intérieur brut (PIB) national, a fait montre de «la plus forte résilience dans toute la région». Le groupe de réflexion a noté que l’économie marocaine n’a pas échappé aux pressions engendrées notamment par la hausse des cours des produits pétroliers et par l’augmentation des subventions, une situation qui s’est traduite par une aggravation du déficit commercial. OBG rappelle que la croissance du PIB marocain s’est accélérée durant le premier trimestre de 2011 pour atteindre un taux de croissance annuel de 4,8 %. En septembre 2011, Banque Al Maghrib a indiqué que le PIB marocain devait réaliser un taux de croissance de 4,5 à 5,5 % sur toute l’année 2011, ajoute le think-tank. Ces chiffres rejoignent des estimations publiées en octobre par le Fonds monétaire international, qui a indiqué que le Maroc devait enregistrer un taux de croissance de 4,6 % en 2011. La même performance est attendue en 2012, selon la même source. Les principaux indices économiques montrent que la croissance économique pourrait s’accélérer durant les premiers mois de l’année en cours, indique OBG.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *