Les abattoirs modernes déclarent la guerre virtuelle aux tueries

Les abattoirs modernes déclarent  la guerre virtuelle aux tueries

Après plusieurs années de mise en garde et de dénonciation contre la gravité de la situation anarchique qui règne dans le secteur de la commercialisation des viandes de volaille, les professionnels de l’abattage moderne ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Ainsi depuis la mi-janvier, l’Association nationale des abattoirs industriels avicoles (Anavi) a lancé, à travers sa page Facebook intitulée «Volaille Maroc», une série de capsules audiovisuelles où elle décortique le fléau des tueries traditionnelles en expliquant, entre autres, les risques pour la santé du consommateur, les idées erronées quant à la différence de prix ou encore en louant les garanties sanitaires que présentent les viandes blanches issues des abattoirs modernes. Selon des sources à l’Anavi, d’autres capsules suivront sur des sujets comme le label Halal et la restauration collective.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les capsules télévisées tournent bien sur les réseaux. Une première capsule, postée le 17 janvier 2018, a enregistré près de 900.000 vues, 900 mentions «j’aime» et quelque 200 commentaires. Une seconde capsule, consacrée à la restauration collective, a recueilli 430.000 vues et près de 2.300 mentions «j’aime». Des sources à l’Anavi indiquent que la campagne se poursuivra encore pour quelques mois sur Facebook et Youtube.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *