Les Américains inquiets pour leurs millions de dollars

Les Américains inquiets pour leurs millions de dollars

Les responsables de l’administration américaine en charge de gérer le Millennium Challenge Accourt (MCA) sont devant un véritable casse-tête au Maroc. Le compact signé avec le Maroc en août 2007 portait sur une enveloppe globale de 700 millions de dollars et devait en principe être consommé entre fin 2012 et mi-2013. Naturellement, l’établissement créé en 2007 pour piloter les projets MCA pour le Maroc, en l’occurrence l’Agence du partenariat pour le progrès (APP), est appelé à disparaître, sa mission étant accomplie. D’ailleurs, en marge du dernier conseil de l’APP, le gouvernement marocain a déjà annoncé officiellement sa décision de dissoudre ladite agence qui, théoriquement, n’existera plus au-delà de la date du 13 septembre. La décision a été, selon des sources proches du dossier, approuvée également par les Américains. Sauf que cela posera un grand problème sur le plan pratique. Au fil des réunions qui se sont suivies, les représentants de la Millennium Challenge Corporation (MCC) se sont rendu compte d’un gros bug. Au- delà du 13 septembre l’APP n’existera plus. Or elle a lancé ces derniers mois plusieurs appels d’offres pour des projets qui seront encore en cours au-delà du 13 septembre. Cela sans parler des projets déjà réalisés et qui attendent d’être rendus opérationnels. Du coup la question qui se pose est de savoir qui assurera le suivi de ces appels d’offres et qui veillera à la réalisation des projets financés sur le terrain. Devant cette difficulté, les Américains ont supposé que le gouvernement marocain avait certainement pris ses dispositions pour préparer la relève et assurer le suivi de tout cela après la disparition de l’APP. Mais à leur grande surprise, et au terme d’échanges avec l’administration marocaine, les responsables de la MCC se sont rendu compte que rien n’a été prévu dans ce sens. Non seulement le gouvernement n’a pas alloué de budget pour assurer le suivi des projets et des marchés qui resteront en cours mais en plus certaines réalisations et édifices resteront fermés et non opérationnels car le gouvernement n’a pas prévu dans la loi de Finances 2013 des ressources pour leurs dépenses de fonctionnement. Du coup, on se demande ce qu’il adviendra des projets et des millions de dollars prévus pour leur financement. Aux dernières nouvelles, une délégation américaine de la MCC devait débarquer aujourd’hui, mardi, à Rabat pour y voir plus clair. Il faut espérer, surtout, qu’un tel bug ne coûtera pas au Maroc sa chance d’obtenir une nouvelle ligne de financement et des millions de dollars qui auraient été les bienvenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *