Les cartes bancaires gagnent du terrain

Les cartes bancaires gagnent du terrain

46 milliards de dirhams. C’est le montant global des opérations réalisées par les cartes bancaires (locales et étrangères), au Maroc durant le 1er trimestre 2013. C’est ce que rapporte la dernière publication statistique du Centre monétique interbancaire (CMI) sur les 54,4 millions opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, et de paiement auprès des commerçants/e-marchands, par cartes bancaires. Ainsi, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 9,6 millions de cartes, en hausse de 4,2% par rapport à fin 2012, dont 8,4 millions de cartes paiement et retrait sous les labels Visa, MasterCard et la marque nationale cmi. Cette croissance de l’encours est la conséquence d’une hausse modérée de 2,4% du nombre des cartes de paiement sous labels Visa et MasterCard et du nombre des cartes privatives Retrait en croissance de 1,8% et d’une progression soutenue de 11,6% des cartes de paiement sous label cmi par rapport à fin 2012.
Aussi, durant le 1er trimestre 2013, les cartes marocaines ont enregistré 52,1 millions d’opérations pour un montant de 42,2 milliards de dirhams, soit une progression de 8,8% en nombre et de 6,6% en montant, par rapport au 1er trimestre 2012. Pour leur part, les cartes étrangères ont totalisé 2,2 millions d’opérations pour un montant de 3,7 milliards de dirhams en hausse de 6,3% en nombre et de 8,3% en montant. Dans le même sillage haussier, les opérations de paiement par cartes marocaines auprès des commerçants affiliés au CMI ont totalisé, durant le 1er trimestre 2013, 4,4 millions d’opérations pour un montant de 2,5 milliards de dirhams, en progression de 18,8% en nombre et de 13,2% en montant par rapport au 1er trimestre 2012.
À noter que selon le CMI, les opérations par cartes étrangères se répartissent en 43%, en part du volume, de transactions de paiements auprès des commerçants marocains avec un montant de 1,6 milliard de dirhams en progression de 12,2%, et 57% de Transactions de retraits d’argent au niveau des GAB avec un montant de 2,1 milliards de dirhams, en progression de 5,5%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *