Les comptables agréés mettent leur président à la porte

Les comptables agréés mettent leur président à la porte

L’intérim assuré par le premier vice-président en attendant de nouvelles élections

Nouveau rebondissement dans le bras de fer entre le président de l’Organisation professionnelle des comptables agréés (OPCA) et des membres du conseil national. Ces derniers annoncent, en effet, avoir démis l’actuel président de l’OPCA, Mohamadi Rachdi El Yacoubi, de ses fonctions. Dans un communiqué signé au nom de la «majorité» du conseil national de l’Organisation, la même source précise que l’intérim sera assuré par le premier vice-président, Ali Abroun, en attendant l’élection d’un nouveau président ajoutant que l’intéressé a été mis au courant de cette décision ainsi que les organismes de tutelle.

«Le conseil informe l’ensemble de ses membres que le président n’est plus habilité à parler ou prendre une quelconque décision au nom du conseil ou de l’organisation», apprend-on auprès de la même source précisant que «toute infraction à cette décision aura des répercussions sur le plan légal». La situation avait atteint un point de non-retour lors de la réunion du conseil organisée le 2 février dernier. Une réunion marquée par la présence de huissiers de justice. Selon les membres contestataires, le président a refusé d’inclure dans l’ordre du jour de la réunion un point sur sa situation légale au sein du conseil. Le refus a été constaté, selon la même source, par le huissier de justice.

Il faut dire que l’OPCA vit au rythme d’un bras de fer entre le président et des membres du conseil national depuis 2016. Ces derniers avaient contesté la légalité de l’élection de Mohamadi Rachdi El Yacoubi dès son arrivée à son poste arguant qu’il occupait à la fois un poste dans l’enseignement supérieur et celui d’un comptable agréé, ce qui serait contraire au statut en vigueur. Reste à savoir si l’annonce de la démission du président signera l’épilogue de ce bras de fer. Rien n’est encore sûr puisque El Yacoubi s’attachait, en dépit de la contestation, à poursuivre son mandat jusqu’à son terme. Affaire à suivre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *