Les conseillers dressent le bilan de la session d automne

Les conseillers dressent le bilan de la session d automne

Les conseillers viennent de clôturer les travaux de la session d’automne au sein de la deuxième Chambre parlementaire. Selon le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, il a été procédé au cours de la session écoulée à l’étude et l’adoption d’un total de 45 textes législatifs couvrant les secteurs économiques, sociaux et environnementaux ainsi que les relations internationales du pays. «Le projet de loi de Finances 2013 vient à la tête des textes qui ont attiré l’attention des conseillers. Le débat autour de ce texte a été marqué par une dynamique sans précédent à travers l’adhésion des députés qui ont proposé 242 amendements dont 35 émanant de la majorité et 203 formulés par l’opposition. Le gouvernement a, pour sa part, déposé quatre amendements», a-t-il expliqué. De même, le débat a porté sur plusieurs textes législatifs importants, notamment le projet de loi de l’instance marocaine du marché des capitaux, le projet de loi de l’instance nationale des médecins, le projet de loi concernant la production biologique agricole et aquatique, le projet de loi portant création de l’Office national de consulting agricole et le projet de loi concernant le statut fondamental des Chambres de commerce, d’industrie et des services. Sur le plan du contrôle de l’action gouvernementale, la Chambre des conseillers a accueilli au cours de la session parlementaire automnale quatre séances mensuelles de questions sur la politique générale avec la participation du chef de gouvernement. Ces séances ont respectivement porté sur le transport, la sécurité alimentaire, les régimes nationaux de retraite et la politique générale du gouvernement dans le secteur de l’immobilier. S’agissant des séances hebdomadaires des questions orales, le bureau de la deuxième Chambre a déclaré que les questions des conseillers ont porté sur de nombreux dossiers, en l’occurrence l’agriculture, le pouvoir d’achat, le sport et la réforme de la justice et des régimes de retraite. «Le nombre des questions orales formulées a atteint 380 questions dont 270 ont reçu une réponse de la part du gouvernement.
Les questions sont réparties entre trois catégories. La première concerne les questions urgentes (50), la deuxième couvre les questions normales (220) et la dernière catégorie est celle des questions écrites (44)», a ajouté M. Biadillah. En ce qui concerne les travaux des commissions parlementaires permanentes, la session passée a été marquée par la tenue de 68 réunions étalées sur 260 heures de travail. «Nous avons tenu, en outre, 38 séances plénières couvrant les séances de questions orales (16), les séances mensuelles de questions sur la politique générale (4), les séances de législation (14), les séances mixtes (2) et des séances diverses (2)», a précisé le président de la deuxième Chambre. Par ailleurs, les responsables de la deuxième Chambre ont évoqué l’action diplomatique parlementaire. On informe dans ce sens que 23 délégations parlementaires étrangères ont été accueillies alors que la deuxième Chambre a pris part à 23 manifestations parlementaires internationales sur invitation d’organisations parlementaires régionales et internationales. A noter enfin que plusieurs colloques et rencontres scientifiques ont été tenus par la deuxième Chambre. Ces manifestations ont traité différentes thématiques, notamment les défis énergétiques dans le bassin euro-méditerranéen, la gestion des langues et la mise en œuvre de l’amazigh en tant que langue officielle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *