Les décrets de compétences de trois ministères dévoilés : Birou, Boulif et El Ouafa, ce qui vous attend !

Les décrets de compétences de trois ministères dévoilés : Birou, Boulif et El Ouafa, ce qui vous attend !

Le Secrétariat général du gouvernement a rendu publics les décrets de compétences de trois ministères. Il s’agit notamment du ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, le ministère de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire ainsi que le ministère délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance. Anis Birou va ainsi gérer les dossiers en rapport avec les Marocains du monde mais il se chargera pour la première fois de toutes les questions relatives à l’immigration au Maroc.

Sa nomination a, en effet, coïncidé avec le lancement d’une nouvelle stratégie du Royaume pour accueillir des immigrés de l’Afrique subsaharienne ainsi que de l’Europe. Concrètement, Birou dispose des prérogatives pour l’élaboration d’une politique gouvernementale en rapport avec l’immigration et l’intégration des immigrés et réfugiés au Maroc. Il est chargé, en outre, d’assurer la bonne gouvernance dans le domaine de l’immigration.

Le ministre se voit également confier la mission de superviser les politiques susceptibles de faciliter l’intégration des immigrés et des réfugiés ainsi que les membres de leurs familles dans les domaines éducatif, culturel et social.
Le ministère devra, en outre, piloter l’élaboration d’un cadre législatif dans le domaine de l’immigration et représenter le Maroc dans les négociations ainsi que les manifestations en rapport avec ce dossier. Pour sa part, le ministère de l’artisanat se voit confier la gestion de l’économie sociale et solidaire.

Un dossier géré jusqu’ici par le ministère des affaires générales. Fatema Merouane, qui a été nommée ministre de l’artisanat, dispose aujourd’hui de toutes les prérogatives nécessaires pour diriger les dossiers en rapport avec l’économie solidaire et sociale. Si le ministère délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance perd le secteur de l’économie solidaire, de nouvelles missions lui ont été confiées.

Dans ce sens, Mohamed El Ouafa qui a succédé dans ce ministère à Mohamed Najib Boulif  se voit investi en vertu du nouveau décret de toutes les compétences du chef de gouvernement en relation avec la Caisse de compensation. Il est chargé, en outre, de coordonner et évaluer les politiques gouvernementales ainsi que les relations avec les institutions du groupe de la Banque mondiale en plus de la gestion des relations de l’Exécutif avec l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement, peut également soumettre à son ministre El Ouafa d’autres dossiers éventuellement.

A noter que plusieurs autres ministères attendent toujours la publication de leurs décrets de compétences. Il s’agit notamment du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le ministère de l’habitat et de la politique de la ville, le ministère délégué chargé du commerce extérieur, le ministère délégué chargé des transports, le ministère délégué chargé de l’eau, le ministère délégué chargé de la formation professionnelle, le ministère délégué chargé de l’environnement et le ministère délégué chargé des PME et du secteur informel.

D’autres ministères qui ont été chargés de nouveaux portefeuilles devront également subir des changements, en l’occurrence le ministère de l’équipement et du transport qui gèrera désormais la logistique ainsi que le ministre de l’emploi qui se chargera des relations sociales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *