Les Etats-Unis soutiennent fermement l’intégration maghrébine

Les Etats-Unis soutiennent fermement les efforts déployés pour insuffler une nouvelle dynamique à l’Union du Maghreb Arabe (UMA), dans l’objectif de renforcer les liens économiques et politiques entre les pays membres de ce groupement régional, a affirmé, mardi à Rabat, le sous-secrétaire d’Etat américain pour les affaires du Proche-Orient, Jeffery Feltman. A la lumière des changements en cours dans la région, il est particulièrement important que cette intégration maghrébine trouve sa voie rapidement, a insisté M. Feltman dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saâd-Eddine El Othmani. D’autre part, le responsable américain, qui a qualifié de fortes et séculaires les relations entre le Maroc et les Etats-Unis, s’est réjoui de la position de leadership qu’occupe le Royaume sur la scène internationale, notamment après son élection en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Il a rappelé, dans ce contexte, que Washington a été très favorable au projet de résolution qui a été présenté par le Maroc au Conseil de sécurité pour mettre fin à l’effusion de sang en Syrie. M. Feltman a indiqué que sa visite au Maroc s’inscrit dans le cadre de la consolidation du processus des rencontres de concertation permanente entre les responsables des deux pays, en vue d’échanger les points de vue sur nombre de questions prioritaires et d’assurer la coordination entre les deux pays sur les sujets d’intérêt commun. Pour sa part, M.El Othmani a précisé que l’édification de l’UMA constitue une priorité pour le Royaume qui a franchi de grands pas sur la voie du renforcement de l’intégration maghrébine, notamment dans les domaines politique et économique. Evoquant la situation en Syrie, M. El Othmani a souligné que le Maroc continuera ses efforts avec toutes les parties afin d’arrêter la violence et l’effusion de sang dans ce pays. Les entretiens avec le responsable américain ont porté notamment sur la coopération bilatérale au sein du Conseil de sécurité ainsi que sur les questions de partenariat stratégique, a-t-il indiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *