Les femmes n aiment pas les services financiers mobiles

Les femmes n aiment pas les services financiers mobiles

À la veille de la journée mondiale de la femme, Visa tire le voile sur une réalité longtemps tue. Il s’agit de la révélation que les femmes constituent un marché mal desservi par les prestataires de services financiers mobiles. Aussi, selon un communiqué de presse, une étude publiée par le programme GSMA mWomen et le géant du paiement électronique Visa, intitulée «Débloquer le potentiel : les femmes et les services financiers mobiles sur les marchés émergents», montre que les femmes dans les pays en développement constituent un marché important mais mal desservi et un créneau commercial pour les prestataires de services financiers mobiles (SFM). Ainsi, plus de deux milliards de personnes dans le monde, en grande majorité des femmes, n’ont pas accès aux services financiers de base.
De ce fait, l’étude, menée par Bankable Frontier Associates, révèle que les femmes ont souvent également la charge supplémentaire d’être les principales responsables de la gestion des finances du foyer. Pour gérer leurs finances, ces femmes défavorisées doivent faire face à de nombreuses difficultés : faiblesse, irrégularité et imprévisibilité des rentrées de fonds et difficulté d’accès aux outils financiers conventionnels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *