Les jeunes du PJD font la fête en l absence de Benkirane

Les jeunes du PJD font la fête en l absence de Benkirane

Comme prévu, l’inauguration des travaux du huitième Forum national de la jeunesse du parti de la justice et du développement (PJD) s’est déroulée, dimanche soir en grande pompe, à la salle couverte Badr de Tanger, sous le rythme des plus célèbres et traditionnels slogans du parti islamiste, mais en l’absence de Abdelilah Benkirane, secrétaire général dudit parti et chef de gouvernement, qui se trouvait à ce moment-là aux Lieux Saints pour accomplir la Omra.
Selon les organisateurs, ce forum réunit jusqu’au 1er septembre un nombre important de jeunes partisans et d’adhérents du PJD, de penseurs et d’intellectuels venus des différentes régions du Maroc et de l’étranger, notamment de la Libye, d’Egypte, du Soudan, de Palestine, de Tunisie ainsi que de Turquie.
Et grâce au succès des sept précédentes éditions, «ce Forum constitue le plus grand rassemblement de jeunes au Maroc», affirme le secrétaire national de la jeunesse du PJD, Mostafa Baba, lors de la séance inaugurale de cet événement.
Organisé sous le thème «Des jeunes pour la réforme et contre la corruption », cet événement se veut, selon les organisateurs, un espace de communication, d’éducation et de formation. «Ce rassemblement s’inscrit dans la continuité de notre lutte contre la dépravation, la corruption et le despotisme», précise M. Baba.
A l’instar des sept précédentes éditions, ce huitième forum constitue pour les jeunes une occasion pour discuter de leur rôle en tant que jeunes militants du PJD ainsi que des projets politiques et sociaux du parti de la lampe. «Tous nos projets et programmes sont basés sur des valeurs solides», ajoute M. Baba.
Les organisateurs programment au cours de cet événement des thèmes liés à la jeunesse comme l’éducation et l’insertion professionnelle des jeunes.
Les activités de ce huitième forum se distinguent, notamment par la programmation d’une conférence de deux jours sur la  performance de l’actuel gouvernement, et à laquelle prennent part Mustapha El Khalfi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Lahcen Daoudi, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres ainsi que Driss Azami, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances chargé du budget.
Le programme de cet événement comporte d’autres rencontres sur des questions nationales et arabes d’actualité. Et pour joindre l’utile à l’agréable, ce forum constitue aussi un espace de poésie et d’art.
La programmation est ainsi marquée par la projection du film «Les mains rudes» de Mohamed Asli et une soirée poétique. Et les travaux de ce huitième forum prendront fin en beauté lors d’une soirée musicale, à laquelle participera le célèbre chanteur marocain Abdelhadi Belkhayat avec un répertoire des chants religieux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *