Les mines du Polisario continuent de faire des victimes: un mort et trois blessées à Smara

Les mines du Polisario continuent de faire des victimes: un mort et trois blessées à Smara

La famille qui circulait à bord d’un véhicule tout-terrain vendredi dernier aux environs de Smara, et plus précisément près de la localité Houaza, a fait les frais de l’explosion d’une mine antipersonnel qui a pulvérisé leur véhicule tuant la mère de famille et blessant gravement les trois autres personnes dont deux enfants. Une ambulance a été dépêchée sur les lieux de l’accident pour conduire les victimes à l’hôpital provincial de Smara puis vers Iben Elmehdi à Laâyoune.
Depuis la récupération de ses provinces sahariennes en 1975, le Royaume a été confronté aux dangers de mines et résidus de guerre posés anarchiquement par les séparatistes du Polisario et qui sont à l’origine d’accidents souvent mortels.

Face à cette problématique, le Royaume s’est vu dans l’obligation de sécuriser la zone et mettre les habitants à l’abri des dangers de mines. Des efforts considérables ont été déployés en vue de combattre le phénomène des mines posées anarchiquement par les séparatistes du Polisario et ce, malgré les conditions climatiques très sévères et les contraintes imposées par le terrain.
L'assainissement entrepris jusqu'à ce jour et qui répond aux principes fondamentaux de la convention d'Ottawa a permis la dépollution d’une partie importante du territoire des provinces Sud du Royaume.

La dépollution est accompagnée de mesures parallèles en vue de minimiser les accidents. En effet, l’organe chargé du déminage en liaison avec les autorités locales s’emploie d’une part à sensibiliser, éloigner et interdire aux populations l’accès aux zones jugées critiques, d’autre part à assainir, ouvrir et jalonner les axes.

En dépit des moyens mis en œuvre, les opérations de déminage sont handicapées notamment par l’étendue de ce territoire alors que les mines sont posées anarchiquement par les séparatidtes. La chaleur, les vents violents et les pluies diluviennes rendent le déminage et la détection difficiles, ainsi que l’inexistence d'engins démineurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *