Les ministres des affaires étrangères des pays signataires de l’Accord d’Agadir consolide la complémentarité entre l’ensemble des économies des pays arabes,

Les ministres des affaires étrangères des pays signataires de l’Accord d’Agadir (Maroc, Tunisie, Egypte et Jordanie), initié par le Maroc dans le cadre de sa vocation claire de consolider la complémentarité entre l’ensemble des économies des pays arabes, ont convenu, lundi à New York, de l’adhésion de la Palestine en tant que nouveau membre de cet accord. Cette décision fait suite à une réunion ministérielle consacrée à l’examen des moyens susceptibles de donner une impulsion aux échanges économiques et commerciaux entre les pays membres de cet accord, signé le 25 février 2004. Suite à la présentation de la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU, «il a été convenu d’élargir l’Accord d’Agadir au niveau géographique pour inclure la Palestine», a déclaré le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Taïeb Fassi Fihri, à l’issue de cette rencontre, organisée au siège de la mission d’Egypte auprès des Nations Unies, en marge de la 66ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. Cet accord «pourrait, par la suite, inclure la Libye nouvelle et libre», a-t-il suggéré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *