Les parlementaires du PJD veulent interdire la vente de chicha

Les parlementaires du PJD veulent interdire la vente de chicha

Une première, le groupe parlementaire du PJD vient de proposer une loi incriminant le commerce, la consommation de la chicha ou narguilé, dans les endroits public, notamment les cafés, les boites de nuits, les clubs et tous les établissements commerciaux.

La proposition de loi, dont une copie a été envoyée à ALM, punit tout commerce impliqué dans la vente de la chicha d’une peine de prison allant d’une année à cinq ans, ainsi que d’une amende de 20.000 à 50.000 DH.

Aussi, selon la proposition de loi, tout établissement où a été retrouvée une chicha ou narguilé sera  fermé immédiatement par les autorités locales, une fermeture qui peut durer jusqu’à 3 mois à l’issu d’un jugement du tribunal.

Les consommateurs ne sont pas en reste. Ils risquent, selon ladite proposition, une peine d’emprisonnement allant de trois mois à trois ans et une amende s’élevant jusqu’à 20.000 dh.

Pour les parlementaires du PJD, cette proposition de loi vise à combler un vide juridique quant à la vente du narguilé  et à protéger les citoyens, particulièrement les jeunes des effets nocifs du narguilé sur la santé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *