Les précisions de Rabat

Les précisions de Rabat

Les relations diplomatiques avec Israël ne sont pas envisageables, pour le moment. Il n’y a pas eu de rencontre entre le ministre des Affaires étrangères marocain et son homologue israélien. Le vice-président du gouvernement israélien, Shimon Pérès, n’a pas été invité à se rendre au Maroc. Il s’agit-là de trois démentis rapportés par l’agence AFP citant une source proche du gouvernement marocain.
Le gouvernement marocain met ainsi fin à des rumeurs persistantes sur d’éventuels gestes de rapprochement entre le Maroc et Israël qui ont été relevés par des médias israéliens, ces derniers jours.Le Maroc n’est pas disposé pour le moment à rétablir des relations avec Israel, a déclaré dimanche à l’AFP une source proche du gouvernement marocain. La source, dont l’identité n’a pas été révélée par l’agence a indiqué qu’"il n’y a absolument rien" ajoutant qu’"il s’agit de pressions israéliennes alors que les chefs d’Etat arabes vont se réunir à Alger" lors du sommet arabe.
Le responsable marocain cité par l’AFP répondait ainsi aux informations rapportées par la télévision israélienne selon lesquelles le Maroc et Israël auraient entrepris des contacts afin d’établir des relations diplomatiques en commençant d’abord par la réouverture des bureaux de liaison. "Il n’y a ni bureau marocain à ouvrir ni rien d’autre", a indiqué le responsable marocain.
S’agissant de l’invitation qui aurait été adressée au vice-Premier ministre israélien, Shimon Pérès, pour effectuer une visite officielle au Maroc, le responsable marocain a affirmé que le vice-Premier ministre israélien Shimon Pérès "a toujours demandé à venir au Maroc. Il s’invite, c’est son droit". Il a aussi ajouté qu’en ce qui concerne les relations avec l’Etat hébreu, "le Maroc ne fera rien en dehors de la Ligue arabe. C’est clair, un point c’est tout". Pour ce qui est de l’information rapportée par la Radio israélienne selon laquelle le ministre israélien des Affaires étrangères, Sylvan Shalom a rencontré son homologue marocain, Mohamed Benaïssa, la semaine dernière en Europe, le responsable marocain cité par l’AFP a précisé qu’il s’agit d’une rencontre fortuite qui a eu lieu à l’aéroport de Genève. "M. Benaïssa a été surpris de rencontrer face à face le ministre israélien, Sylvan Shalom alors que le ministre marocain s’apprêtait à prendre un vol", a-t-il dit avant d’ajouter que les deux responsables "ont échangé quelques mots notamment sur le processus de paix au Proche-Orient et les deux parties se sont séparées au bout de cinq minutes". Rappelons que le responsable israélien avait déclaré, le dimanche 20 mars, dans une interview qu’il a accordée à la Radio israélienne, avoir été invité à se rendre en visite officielle au Maroc.
"J’ai été invité à me rendre à Rabat au Maroc", avait affirmé Shimon Pérès sans pour autant préciser la date de ladite visite et les responsables qu’il allait rencontrer lors de son déplacement à Rabat. Le numéro deux du gouvernement israélien avait aussi fait allusion à une éventuelle réouverture des bureaux de liaison entre les deux pays fermés depuis le déclenchement de la deuxième Intifada en septembre 2000 sur une décision unilatérale du Maroc. "En fait, il y a des contacts permanents, mais le rétablissement de nos relations formelles prend du temps, le Roi Mohammed VI doit tenir compte de considérations nord-africaines", a-t-il dit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *