Les retenues des barrages dépassent pour la première fois celles de l’année dernière

Les retenues des barrages dépassent pour la première fois celles de l’année dernière

Les retenues des principaux barrages du Royaume, tous usages confondus, ont atteint près de 11,45 milliards de m3 à la date du 3 décembre 2012, dépassant ainsi, pour la première fois cette année, les retenues de l’année précédente qui s’établissaient à 11,23 milliards de m3.
Les principaux barrages ont ainsi enregistré un taux de remplissage de 72,5 pc à la date du 3 décembre, contre 71,3 pc à la même date de l’année précédente, selon le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement.
Grâce aux récentes précipitations entre autres, les réserves hydriques de certains barrages ont enregistré un taux de remplissage de 100 pc dont Nakhla (passé de 89,9 pc à 100 pc), Bab Louta (de 59,2 pc à 100 pc) et El Kensera (de 81,1 pc à 100 pc), précise la même source.
Certains barrages se sont inscrits en hausse, dont Sidi Driss (passé de 58,6 pc à 90 pc), Mohammed V (de 59,6 pc à 97,4 pc) et Aoulouz (de 69 pc à 81 pc).
Par ailleurs, d’autres barrages ont pu conserver leur niveau optimal avec un taux de remplissage de l’ordre de 100 pc, notamment Bouhouda, Sidi Said Maachou et Aït Messaoud.
En revanche, une tendance baissière en glissement annuel du volume global des réserves d’eau a marqué principalement les barrages Hassan II (passé de 93,5 pc à 51,7 pc), Yaakoub Mansour (passé de 70,7 à 52,4 pc) et Youssef Ben Tachfine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *