Les universités populaires vraiment populaires

La deuxième édition des universités populaires qui s’est tenue du 15 janvier au 16 mai 2006 a connu la participation de 26 126 personnes. Soit en augmentation de 37,5 % par rapport à l’édition précédente. Les professeurs universitaires ainsi que les spécialistes qui ont dispensé les cours de cette édition ont également vu leur nombre croître. Ils étaient 717 enseignants bénévoles cette année, soit 75% de plus que l’année dernière. «Le savoir pour le savoir» est d’ailleurs l’objectif recherché à travers l’organisation des UP. Le programme repose en effet sur la gratuité et le libre accès aux cours, la non-exigence de diplôme préalable, la non-délivrance de diplômes et l’absence de tout contrôle de connaissances ou d’examens. Le principe des UP est simple : accueillir jeunes et moins jeunes, quel que soit leur niveau social, souhaitant développer et enrichir leurs connaissances dans diverses matières. D’ailleurs, après le succès qu’a connu la première édition (plus de 20.000 auditeurs, 447 professeurs bénévoles et des dizaines de filières dans 22 villes), la programmation des universités populaires a englobé cette année l’ensemble des villes et provinces du Royaume. Ils étaient cette année une soixantaine de délégations relevant du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse. Plusieurs matières ont été proposées lors de cette deuxième édition : droit, sociologie, philosophie, économie, gestion d’entreprise, communication, informatique, littérature, jurisprudence, histoire, langues, psychologie, théâtre, cinéma…. Bref, une programmation riche et diversifiée qui n’a pas manqué d’intéresser tous les goûts.  Par ailleurs, des activités cultuelles ont été organisées parallèlement, notamment des conférences, des cours de soutien pour étudiants et élèves, des journées d’étude….


 Principes et objectifs des UP


Les universités populaires sont un réseau national destiné à dispenser le savoir pour le savoir. Elles offrent des cours dans différentes branches qui vont de la sociologie à la communication en passant par la philosophie, la littérature, l’histoire, les sciences de l’éducation ou encore le droit. C’est comme à l’université, sauf que c’est totalement novateur, et pour tous. 
Le savoir est ainsi dispensé gratuitement et en libre accès, sans exigence de diplôme préalable, sans délivrance d’aucun diplôme, sans contrôle de connaissance et sans examens. L’université populaire est un cycle de cours dispensés par des enseignants et des spécialistes bénévoles. Son objectif est d’offrir une chance à tous ceux qui n’ont pu accéder à des niveaux supérieurs d’enseignement, de pouvoir s’initier à des disciplines fondamentales du savoir, favoriser une avancée supplémentaire dans la démocratisation de l’accès au savoir et diffuser le savoir et le promouvoir comme un moyen d’épanouissement personnel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *