L’hôpital marocain de campagne : Au chevet des réfugiés syriens, SM le Roi montre la voie

L’hôpital marocain de campagne : Au chevet des réfugiés syriens, SM le Roi montre la voie

Quand SM le Roi Mohammed VI se rend au chevet des réfugiés syriens à l’hôpital médico-chirurgical de campagne déployé par le Maroc au camp Zaatari, ce n’est pas uniquement pour leur rendre une visite de consolation ou de sympathie, mais c’est pour leur exprimer la solidarité totale de l’ensemble des Marocains.
Le Souverain est le premier chef d’Etat à aller à la rencontre des réfugiés pour leur témoigner l’engagement de tout un pays à se tenir aux côtés du peuple syrien, meurtri par des violences sans précédent dans l’histoire d’une grande nation arabe et islamique, un geste de cœur qui en dit long sur la fibre humaniste et les pratiques humanitaires ancrées dans l’histoire du Royaume, dont la culture de partage et de générosité fait partie intégrante. Et c’est ce qui a été démontré par le staff de l’hôpital militaire des Forces Armées Royales (FAR), en place depuis août dernier, pour venir en aide aux Syriens ayant fui la spirale de la violence.
Très attentifs aux souffrances et drames de personnes qui vivaient dignement chez elles, les militaires marocains, en s’inspirant de la démarche magnanime de leur Chef Suprême, ont dépassé leur mission strictement médicale pour soulager les peines d’enfants et de femmes dans le désespoir.
Ce sentiment de compassion, caractéristique des Marocains, ceux-là mêmes qui avaient versé leur sang pour la défense du Golan occupé, épaule contre épaule avec les troupes syriennes. Aujourd’hui, ces mêmes Marocains répondent, encore une fois, au devoir de soutenir leurs frères dans le pays du Cham, quoique le contexte n’est malheureusement pas le même. Les liens de sang, de foi et de communauté du destin obligent.
Il s’agit aussi d’alléger le fardeau du Royaume de Jordanie, qui a généreusement ouvert ses frontières devant les déplacés syriens. Fidèle au legs de ses illustres prédécesseurs, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, se porte ainsi garant de la pérennisation de la tradition louable d’être constamment du côté des victimes des injustices et des personnes dans le besoin. Car, la richesse du Maroc n’est pas dans l’abondance des biens, mais plutôt dans l’esprit d’humanisme qui a historiquement guidé les habitants de cette partie du monde, depuis l’aube des temps.
En Bosnie, il y a quelques années, des frères avaient lancé un appel de détresse. Le Maroc y a répondu promptement. En Somalie, aussi, de braves soldats marocains avaient foulé une terre en guerre pour réconcilier des frères devenus ennemis.
Au Congo, en Côte d’Ivoire, au Niger, en Libye et un peu partout dans le continent africain et ailleurs, comme à Haïti, des contingents marocains et des équipes médicales portent haut le drapeau de la culture de solidarité et de secours envers des peuples éplorés par des tragédies qui dépassent l’entendement.
Toutes ces actions menées sous l’impulsion du Souverain procèdent d’un esprit empreint de solidarité agissante et de l’engagement permanent de SM le Roi Mohammed VI en faveur des causes justes de l’humanité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *