L’Irak et le Proche-Orient au coeur des débats

La situation au Proche-Orient et autour de l’Irak a été au centre de la rencontre des ministres russe et marocain des Affaires étrangères, respectivement Igor Ivanov et Mohamed Benaissa, tenue dimanche à New York en marge des travaux de la 57ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, annonce lundi le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères.
Les deux ministres se sont prononcés pour « la conjugaison des efforts visant à régler d’urgence la crise israélo-palestinienne » et ont réaffirmé leur attachement au règlement du problème irakien par «des moyens politiques et diplomatiques conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU», précise le ministère, soulignant que MM. Ivanov et Benaïssa ont procédé également à un échange de vues sur « les moyens de règlement » de la question du Sahara. Les chefs des diplomaties marocaine et russe ont examiné, en outre, les questions d’actualité inscrites à l’ordre du jour de la 57ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies relevant «la similitude des positions de la Russie et du Maroc sur la création d’un ordre mondial juste basé sur les principes de la légalité internationale et la primauté du droit international».
Ils ont insisté, à ce sujet, sur la nécessité de «renforcer le rôle central de l’ONU dans le monde moderne et de lui conférer le statut de l’instrument principal de règlement des crises, y compris de la lutte contre le terrorisme international», précise le ministère russe des Affaires étrangères.
D’un autre côté, M. Benaïssa a rencontré ses homologues suisse et belge, respectivement Joseph Deiss et Louis Michel. La situation au Proche Orient et l’évolution de la question irakienne ont été largement débattues lors de ces réunions. Le ministre a eu par ailleurs des entretiens avec ses homologues d’Afrique, les ministres des Affaires étrangères de Madagascar, Marcel Ranjeva, du Ghana, Hackman Owusu-Agyemag, du Nigeria, Alhaji Sule Lamido, de l’ÃŽle Maurice, Anil Kumarsign Gayan, de l’Angola, Goao Miranda et de Libye Adderrahman Mohamed Shalgham. Outre les relations du Maroc avec ces pays, les discussions ont surtout porté sur la séance plénière de haut niveau de l’assemblée générale de l’ONU chargée d’examiner le soutien de la communauté internationale au nouveau programme de partenariat pour le développement pour l’Afrique (NEPAD) qui se tiendra au siège de l’organisation.Le ministre a également tenu des entretiens avec les ministres des Affaires étrangères de l’Afghanistan et de l’Iran.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *