L’ONEP investit à Moulay Driss Zerhoune

L’Office national de l’Eau potable (ONEP) consacrera 72 millions de dirhams au cercle de Moulay Driss Zerhoune, peuplé de 25 000 habitants. Il s’agit d’un programme d’investissement entamé depuis 2001 et qui porte sur l’eau potable et la consolidation des réseaux d’assainissement.
Dans ce cadre et sur la période 2001-2004, 16 millions de dirhams ont déjà été investis. Le reste, soit 56 millions, concerne des projets étalés d’ici 2006. Entre autres, figure dans le programme, la réhabilitation des systèmes d’alimentation en eau potable des centres de Nzala de Béni Ammar, Mghassiyine et Sidi Ali. Une enveloppe de 25 millions sera consacrée à ce niveau. De plus, 9,7 millions de dirhams iront à l’alimentation en eau potable des douars relevant de la commune de Sidi Abdallah Al-Khyat, 4 millions à l’approvosionnement du centre de Mousouaoua à partir de Mghassiyine, 13 millions à l’alimentation de plusieurs douars des communes rurales de Nzala de Béni Ammar et 17 millions à Oualili et Dkhissa. L’accès à l’eau potable pour l’ONEP passe d’abord par la consolidation des réseaux d’assainissement et la mise en place des équipements adaptés comme les forages, le renforcement des réservoirs. Les opérations menées dans ce cadre en 2002 se sont élevées à 10,5 millions de dirhams. Pour 2003, les actions du centre de la commune rurale de Cherkaoua ont porté sur des travaux de réhabilitation et de renouvellement des équipements de production, en plus de l’alimentation des six douars ( 2 300 habitants), pour un coût global s’élevant à 3,8 millions de dirhams.
En outre, l’ONEP a aussi lancé des actions d’urgence, après l’apparition récente de la leptospirose ictéro-hémorragique au douar Moussaoua et de la fièvre de typhoïde au douar Oulad Youssef. Au niveau de Moussaoua, l’intervention de l’ONEP a consisté en des actions d’appui à la population portant en particulier sur le contrôle de la qualité de l’eau au niveau des quatre sources et des quatre bornes fontaines desservant le douar, l’installation d’un système de désinfection pour le traitement des eaux produites par les sources, le nettoyage des abords des points d’eau, l’évacuation des eaux stagnantes et le réparation des fuites d’eau potable, en plus de la fourniture de produits de traitement notamment l’eau de javel. Quant aux actions d’urgence entreprises au niveau du douar Oulad Youssef, elles ont porté notamment sur la désinfection de toutes les installations desservant la localité, l’installation du système du goutte à goutte pour le traitement des eaux produites, la remise en service du forage en arrêt depuis plus de deux mois ainsi que le renforcement du contrôle de la qualité des eaux produites et distribuées dans le centre d’Oulad Youssef. Ces différents investissements s’inscrivent dans le cadre du programme de généralisation de l’alimentation en eau potable du monde rural.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *