L’Oriental honore les MRE

Après Casablanca, qui a abrité la quatrième édition du Salon national des MRE, Al Hoceïma avec son premier Festival MRE, et Agadir et son premier festival régional des MRE, c’est au tour de l’Oriental de prendre en considération notre communauté établie à l’étranger. Une communauté qui requiert de par son importance quantitative et qualitative, ainsi que par sa contribution dans le développement régional en particulier et national en général.
De ce fait, soucieux de confirmer leur engagement dans le développement des échanges économiques et culturels, la Commune urbaine d’Oujda et le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental ont organisé, tout en étant attachés à la manifestation grandiose concrétisée par la Journée nationale du migrant, des journées d’information sous le thème «La femme migrante, un soutien fondamental au développement durable». L’événement a eu lieu les 10 et 11 août au siège de la commune urbaine d’Oujda. Une expérience réussie, dans la mesure où elle complète le climat général à travers le Royaume et qui consacre de plus en plus une attention particulière à nos concitoyens résidant à l’étranger. Outre le CRI de l’Oriental et la Commune urbaine d’Oujda, la manifestation a été organisée en collaboration avec les principaux organismes de la région. Les Marocains résidant à l’étranger se sont vu ainsi offrir une opportunité de connaître les potentialités de leurs villes et leurs régions. De telle sorte que les MRE soient en mesure de palper les possibilités qui leur sont accordées pour investir d’une part et d’autre part pour renforcer la relation entre les maillons d’une chaîne riche et étendue qui ne risque pas de se dénouer de sitôt. En parallèle, et dans le même cadre, la ville d’Oujda se prépare au jumelage avec la ville de Lille en France pour ainsi prendre un positionnement méditerranéen. Ce jumelage s’inscrit dans une vision stratégique euro-méditerranéenne . L’objectif est d’assurer un décollage socio-économique de la région de l’Oriental. C’est dans cette optique que sont prévues des réunions préparatoires entre le comité de soutien du jumelage venant de Lille et celui constitué des principaux acteurs concernés d’Oujda. Il est à signaler que la Journée nationale du migrant, célébrée le 10 août de chaque année, constitue un moment fort pour rendre hommage aux Marocains résidant à l’étranger.
Une sorte de reconnaissance des loyaux services que rend cette composante de la société à la nation et de ses efforts louables déployés dans le processus de développement économique général. Cette journée, instituée en 2003 par SM le Roi Mohammed VI, est aussi une opportunité pour les MRE d’examiner les divers dossiers relatifs à leur situation aussi bien au niveau des pays d’accueil qu’au Maroc. L’année en cours est dédiée par excellence à la femme, compte tenu de la grande avancée réalisée en matière du code de la famille, d’où le thème de la manifestation de l’Oriental «La femme migrante, un soutien fondamental au développement durable».
Diverses activités sont entreprises à cette occasion dans les 16 régions du Royaume, avec le concours de plusieurs partenaires institutionnels, économiques et sociaux dont les wilayas, les services extérieurs des secteurs gouvernementaux concernés, les collectivités locales, les Centres régionaux d’investissement, et les associations représentant la société civile et ce, pour présenter les produits de chaque région dans une ambiance festive. Séminaires et forums de discussion vont bon train avec les différents partenaires économiques pour apporter leur éclairage sur les questions de l’investissement, offrir de nouveaux produits, et surtout dialoguer avec les MRE désireux d’investir au Maroc ou avec ceux qui ont déjà investi ou qui rencontrent certaines difficultés. Le Maroc tient ainsi à considérer à leur juste valeur ses enfants vivant en dehors des frontières, mais dont le lien avec leur mère patrie est plus indéfectible que jamais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *