Low cost, évolution nuisible : La RAM demande la priorité

Low cost, évolution nuisible :  La RAM demande la priorité

Depuis le début de 2013, les compagnies low cost ont vu leurs fréquences augmenter de façon exponentielle (plus de 100%). Dans l’histoire du Maroc, jamais l’aéroport de Casablanca n’a enregistré autant d’arrivées d’avions comme le souligne le communiqué de la RAM.

Celle-ci se plaint en revanche de cette volatilité et cette présence opportuniste qui nuit considérablement à son développement. 

«Ce phénomène devient d’autant plus inquiétant qu’on assiste, à cause de l’absence de régulation, à une concentration de la programmation des vols sur la tranche horaire dite noble, à savoir de 10h30 à 12h40, qui plus est, durant la période de pointe», souligne le communiqué qui précise en substance que le nombre total des départs effectués pendant la plage horaire hub a augmenté de 47%.

A ce rythme, l’aéroport devrait traiter 28,6 millions de passagers par an, ce qui est impossible en raison du fait qu’il a une capacité de 11,4 millions de passagers par an.

La RAM se voit profondément touchée par cette situation. «Si les compagnies assurant des vols de point à point peuvent supporter des retards en raison du fait notamment que cela n’a aucune incidence sur les programmations des autres vols de ces opérateurs, la situation est complètement différente pour la RAM. Pour celle-ci, tout retard implique la déprogrammation voire l’annulation de plusieurs autres vols.

Les conséquences sont très coûteuses pour la compagnie», se lamente la compagnie qui demande vivement à avoir la priorité en matière de programmation des vols surtout pendant les plages horaires dites nobles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *