L’université Mohammed V en détresse: Moins de professeurs et toujours plus d’étudiants

L’université Mohammed V en détresse: Moins de professeurs et toujours plus d’étudiants

Les propos du président par intérim de l’université Mohammed V de Rabat, Wail Benjelloun, ne laissent aucun doute quant à la gravité de la situation. Face à un nombre d’étudiants en constante augmentation, les moyens humains et financiers de l’université connaissent, eux, une stagnation depuis plusieurs années.

Le nombre prévisionnel d’étudiants inscrits dans les facultés et écoles de l’université pour la rentrée 2014-2015 est de 68.348 alors qu’il n’était qu’un peu plus de 38.000 en 2010, soit une augmentation de près de 56% en 4 ans. «L’augmentation du nombre d’étudiants est évidemment la bienvenue, d’autant plus qu’elle n’est pas le résultat de changements démographiques mais d’un meilleur accès à l’enseignement primaire», souligne Wail Benjelloun. «Ce qui nous inquiète c’est que face à cela, nous avons toujours le même budget et de moins en moins de professeurs et de fonctionnaires», a-t-il ajouté.

Le nombre élevé de départs à la retraite du personnel de l’université ne fait qu’aggraver la situation. Cette année, 50 professeurs et 60 fonctionnaires quitteront leurs postes, de quoi soulever des questions quant à la relève. «C’est simple, nous avons besoin de recruter des jeunes. Nous sommes une université de renommée dans le monde arabe et il y a un minimum à assurer pour être pris au sérieux», a déclaré Benjelloun. Le point de presse tenu par le président devait initialement présenter les circonstances de la fusion entre l’Université Mohammed V Souissi et sa jumelle d’Agdal.

Longtemps divisée entre ces deux blocs, l’université de Rabat est enfin réunifiée. «A travers cette fusion, cette université retrouvera enfin son identité», s’est félicité le président par intérim.

Entre les différentes facultés et écoles qu’elle comprend, l’université MohammedV englobera désormais 13 établissements proposant 189 filières, entre lesquelles de nouvelles passerelles seront établies. Les administrations ayant d’ores et déjà fusionné, le nouveau conseil d’administration devra être élu en décembre prochain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *