Lutte contre la corruption : La commission nationale se réunit dans un mois

Lutte contre la corruption : La commission nationale se réunit dans un mois

El Othmani annonce que des dizaines de responsables font actuellement l’objet d’enquête

De nombreux dossiers sont aujourd’hui examinés par la justice du Royaume soit sur la base de plaintes directes des citoyens, soit à travers le numéro vert du ministère de la justice sans oublier les rapports des inspections générales des ministères ainsi que les rapports de la Cour des comptes.

Saâd Eddine El Othmani réitère la détermination du gouvernement à lutter contre la corruption. Le chef de gouvernement, qui s’exprimait à l’ouverture du conseil hebdomadaire de l’Exécutif, a fait savoir que des dizaines de responsables font actuellement l’objet d’enquête alors que certains sont poursuivis en justice. «Nous ne pouvons annoncer les noms dès les arrestations car les accusés demeurent innocents jusqu’à preuve de leur culpabilité. La justice doit dire son mot», a affirmé Saâd Eddine El Othmani précisant que «de nombreux dossiers sont aujourd’hui examinés par la justice du Royaume soit sur la base de plaintes directes des citoyens, soit à travers le numéro vert du ministère de la justice sans oublier les rapports des inspections générales des ministères ainsi que les rapports de la Cour des comptes». Le chef de gouvernement a profité de l’occasion pour annoncer la tenue de la première réunion de la commission nationale de lutte contre la corruption. El Othmani a fait savoir que ladite commission doit se réunir dans un mois expliquant que les sous-commissions ont toutes terminé les préparatifs. Par ailleurs, le numéro un de l’Exécutif a insisté sur la nécessité d’accroître le degré de transparence.

«Nous sommes actuellement en train de revoir un certain nombre de lois et de décrets pour augmenter le degré de transparence à tous les niveaux», a-t-il expliqué affirmant que le chantier du e-gouvernement a été lancé sachant que le développement des services électroniques est une forme d’augmentation du degré de transparence et d’accélération du rythme de suivi des dossiers. De même, le chef de gouvernement a évoqué le lancement récemment du portail national des plaintes pour donner aux citoyens le droit de saisir directement les administrations concernées tout en ayant la possibilité de suivre les réactions et le traitement accordé aux dossiers par les responsables. L’Exécutif compte sur ce dispositif pour connaître les administrations qui interagissent avec les demandes des citoyens et celles qui ne le font pas. Il faut préciser que le Maroc a pu améliorer son rating dans le dernier rapport de Transparency international sur l’indice de perception de la corruption. Le Royaume est ainsi passé de la 90 à la 81e place. Bien que ce résultat soit positif, le chef de gouvernement a estimé que des efforts restent à faire appelant à faire de la lutte contre la corruption une responsabilité collective.

Dans un autre registre, le chef de gouvernement a exprimé sa profonde consternation après l’incident ferroviaire près de Tanger et qui a fait six morts et 14 blessés. El Othmani a affirmé que cet incident rappelle la problématique des accidents de la circulation et la nécessité de prendre des précautions et les procédures nécessaires pour réduire le nombre des victimes. Après avoir loué l’intervention de Sa Majesté le Roi, qui a donné ses Hautes instructions pour former une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’incident, le chef de gouvernement a révélé que la commission a déjà commencé ses travaux afin de déterminer les responsabilités. Le numéro un de l’Exécutif a rappelé  les objectifs de la Stratégie nationale pour la sécurité routière, qui s’étend jusqu’en 2026 ainsi que le contenu du plan strawtégique pour la sécurité routière qui vise à réduire le nombre de morts des accidents de la circulation de 25% à l’horizon de 2021 et à 50% en 2026 .

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *