Lutte contre le changement climatique: La contribution du Maroc classée 3ème

Lutte contre le changement climatique: La contribution du Maroc classée 3ème

L’organisation non gouvernementale indépendante, «Climate Action Tracker», composée de scientifiques issus de plusieurs pays du monde, a classé la contribution nationale du Royaume au 3 ème rang mondial parmi les actions des pays en matière de lutte contre les changements climatiques. Le Maroc vient de soumettre officiellement sa contribution prévue déterminée au niveau national dans le cadre de la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC). Cette soumission s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin 2015.

Communiquant dans ce sens, le ministère délégué auprès du ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargé de l’environnement indique que «cette contribution élaborée dans le cadre d’un large processus participatif impliquant tous les acteurs concernés, constitue un engagement du Maroc pour participer à l’effort international en matière de lutte contre les changements climatiques».

Le département de Hakima El Haite a, par ailleurs, indiqué que «l’engagement et l’ambition affichée dans cette contribution ont été salués par le secrétariat de la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique et plusieurs pays et organismes internationaux renforçant ainsi le rôle de leadership régional et mondial de notre pays dans ce domaine». L’engagement volontaire formulé par le Maroc dans le cadre de ladite contribution consiste en la réalisation d’une cinquantaine de mesures. Se référant au ministère de tutelle, l’ensemble de ces mesures permettra au Maroc de réduire ses émissions en gaz à effet de serre de 32 % par rapport à l’année de référence 2010.

Les mesures identifiées porteront donc sur l’atténuation et l’adaptation aux effets du changement climatique. Elles concernent, entre autres, les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, des déchets, de l’industrie et des forêts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *