M. Amrani appelle les autres parties au conflit du Sahara à « travailler de bonne foi »

M. Amrani appelle les autres parties au conflit du Sahara à « travailler de bonne foi »

Le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, M. Youssef Amrani, a appelé les autres parties au conflit du Sahara à « travailler de bonne foi » pour aller de l’avant dans les négociations et résoudre ce différend régional.
« Le Maroc va continuer à travailler de bonne foi et il faut que l’ensemble des parties s’engagent de bonne foi aussi pour faire aboutir la négociation, car aujourd’hui on n’a pas le droit de s’enliser davantage », a dit M. Amrani, qui était, jeudi, l’invité de Radio Médi 1.
« Il faut régler ce problème, car même la situation sécuritaire dans la région n’aide pas », a-t-il insisté, rappelant que l’initiative d’autonomie, présentée par le Maroc, est considérée comme « sérieuse et crédible » par l’ensemble de la communauté internationale.
« Le Sahara est une priorité en politique étrangère marocaine. Soit on est interpellé, soit on explique la position du Maroc, qui repose sur la dynamique des négociations, selon des paramètres clairs du Conseil de sécurité de l’ONU », à savoir « l’esprit du compromis, la négociation et le réalisme », a rappelé le ministre.
M. Amrani a également mis l’accent sur la conception maghrébine pour libérer les synergies et résoudre un certain nombre de questions dans la région, notamment les problèmes sécuritaires, et avancer ainsi dans la résolution du conflit du Sahara pour asseoir la paix et la stabilité dans la Méditerranée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *