Maîtrise du flux migratoire

Les gouvernements marocain et espagnol ont signé, hier à Rabat, une "Déclaration d’intentions sur la coopération et l’assistance technique dans les domaines de l’emploi, du travail et des affaires sociales".
Cet accord, qui a été signé par le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité, Mustapha Mansouri, et son homologue espagnol, Eduardo Zaplana, intervient à quelques semaines de l’activation de l’accord d’organisation de l’immigration vers l’Espagne de la main-d’œuvre marocaine.
Selon la nouvelle déclaration, les deux gouvernements s’engagent à consolider la coopération dans les domaines de l’emploi et de la formation à travers, notamment, l’appui aux structures d’intermédiation sur le marché du travail, le développement des initiatives locales d’emploi et l’exécution des programmes de l’emploi et de la formation. Les deux parties font également part de leur volonté d’appuyer le développement des relations professionnelles en matière d’inspection du travail, de prévention et de réparation des accidents de travail ainsi que de l’analyse de la réglementation applicable. Pour ce qui est des affaires sociales, la déclaration prévoit l’échange d’informations sur la réglementation des deux pays dans le domaine social ainsi que sur les institutions d’aide sociale et les associations oeuvrant dans ce secteur.
Elle porte également sur la coopération dans le domaine de la solidarité et la protection sociale par l’échange d’expériences sur l’intégration sociale des personnes âgées et des handicapés ainsi que sur la lutte contre la pauvreté.
Les deux parties ont, par ailleurs, procédé à la signature du premier Programme exécutif pour l’année 2003 portant sur la mise en oeuvre progressive des axes de ladite Déclaration.
Ont assisté à la cérémonie de signature la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nouzha Chekrouni et la secrétaire d’État chargée de la Famille, de la Solidarité et de l’Action sociale, Yasmina Baddou.
À noter que plus de 238.000 Marocains sont légalement établis en Espagne, soit la plus forte communauté étrangère vivant dans ce pays. Le nombre des ressortissants marocains affiliés à la Caisse de Sécurité sociale espagnole s’élève à plus de 125.000.
Rappelons que l’accord signé entre le Maroc et l’Espagne sur l’immigration organisée prévoit le départ vers ce pays d’un contingent annuel d’ouvriers dont le nombre n’a pas encore été spécifié. L’Exécutif espagnol prévoit l’arrivée en Espagne de 20.000 ouvriers étrangers sans en spécifier la nationalité. Certaines sources affirment que la part réservée au Maroc serait de l’ordre de 5000 ouvriers par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *