Manifeste de l’Indépendance, l’acte de la liberté

Le peuple marocain et à sa tête la famille des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération célèbrent, demain mardi, le 61-ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance le 11 janvier 1944, une date-phare dans la lutte du trône et du peuple pour l’indépendance et la liberté.
Cette date a constitué un tournant décisif et une étape historique du parcours de la lutte nationale menée en parfaite symbiose entre le trône et le peuple marocain sous la conduite du libérateur du Royaume, Feu SM Mohammed V, que Dieu l’ait en Sa Sainte miséricorde.
Cet anniversaire coïncide avec la célébration cette année du cinquantenaire du retour triomphal du regretté Souverain Feu SM Mohammed V et de son compagnon de lutte, Feu SM Hassan II, de leur exil à la mère patrie avec la proclamation de la fin de l’ère coloniale et l’avènement de l’ère de la liberté et de l’indépendance.
Depuis l’instauration du protectorat en 1912, des luttes héroïques et acharnées ont éclaté partout dans le Royaume, dans l’Atlas, comme dans le Rif et au Sahara, rappelle le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération dans un communiqué parvenu à la MAP.
Après la publication du Dahir berbère en 1930 qui a marqué le prélude de la lutte politique parallèlement à la lutte armée et à l’occasion de la tenue en janvier 1943 de la conférence d’Anfa à Casablanca, rappelle le communiqué, le regretté Souverain SM Mohammed V a saisi cette opportunité pour soumettre à la conférence l’idée de l’indépendance du Maroc, rappelant les efforts consentis par les Marocains pour la libération de l’Europe, laquelle idée a reçu le soutien du président américain de l’époque, Franklin Roosevelt.
Les contacts se sont alors intensifiés entre le Palais royal et les dirigeants du mouvement de libération nationale, d’où l’initiative du regretté Souverain, Feu SM Mohammed V de présenter le Manifeste de l’Indépendance aux forces d’occupation coloniales.
Soutenue par toutes les couches sociales du peuple marocain qui l’a accueillie avec ferveur et enthousiasme, la présentation du Manifeste de l’indépendance a été suivie par le soulèvement du 29 janvier 1944 et une vague de manifestations qui ont fait de nombreux martyrs à Rabat, Salé, Fès et dans d’autres villes du Royaume.
Le 9 avril 1947, Feu SM Mohammed V a entrepris une visite historique à Tanger, où le Souverain a prononcé un important discours dans lequel il a mis en exergue les aspirations légitimes du peuple marocain à l’indépendance et son attachement aux valeurs sacrées de la nation.
Le 20 août 1953, les autorités coloniales décident d’exiler feu SM Mohammed V, son compagnon de lutte, feu SM Hassan II et la famille royale, annonçant ainsi le début de nouvelles batailles héroïques de la résistance marocaine, dont la lutte armée s’est poursuivie jusqu’à la proclamation de l’indépendance du Royaume et la concrétisation des aspirations légitimes du trône et du peuple marocain avec le retour de la famille royale à la mère patrie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *