Marchés publics: Ce que propose Transparency Maroc

Marchés publics: Ce que propose Transparency Maroc

Pour cette ONG, beaucoup reste à faire pour améliorer l’intégrité dans le système des marchés publics au Maroc. Que propose-t-elle ?

Si le Royaume a connu ces derniers temps une accélération dans l’amendement des textes réglementant les marchés publics, cela reste loin de garantir l’équité d’accès à ces marchés, où encore la transparence et l’intégrité de ce processus. Transparency Maroc entre en jeu pour mettre à l’évidence deux problématiques jugées, selon elle, essentielles. Il s’agit du contrôle et du recours. Concernant le premier point, un manque d’effectif est à rattraper.

«Le nombre de marchés audités est au mieux de 10 ou 15% du nombre des marchés devant être audités selon la réglementation», indique-t-on auprès de TM qui précise également que les entités publiques ne respecteraient généralement pas la réglementation en cours et ne procèdent ni au contrôle systématique ni à la publication de ses résultats. Le recours aurait cependant connu des avancées mais une procédure administrative contraignante est à blâmer.

Pour rappel, le Maroc a adopté le décret des marchés publics en mars 2013, présentant des avancées significatives en matière de transparence. Il a également procédé à l’adoption en septembre 2015 du décret sur la commission nationale de la commande publique élargissant la composition et les prérogatives de la commission des marchés, notamment en matière de recours.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *