Maroc : Ouverture d un bureau des réfugiés et des apatrides à Rabat

Maroc : Ouverture d un bureau des réfugiés et des apatrides à Rabat

Du nouveau du côté de la politique de migration adoptée par le Maroc. Un bureau des réfugiés et des apatrides vient d’ouvrir ses portes à Rabat. Un grand pas fait par le Maroc en matière de droits humains.

 

C’est sur Hautes Instructions Royales relatives à la mise en place d’une nouvelle politique nationale à dimension humaine et globale dans le domaine de la migration et d’asile, et dans le cadre du programme d’action mis en place par le gouvernement de SM le Roi Mohammed VI, qu’il a été procédé ce mardi à l’ouverture à Rabat du bureau des réfugiés et des apatrides relevant du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Le bureau des réfugiés et des apatrides, sis rue Oujda au quartier Hassan à Rabat, s’attèlera en coordination avec la représentation du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) à Rabat, à l’examen des demandes d’asile. La démarche adoptée consiste à donner la priorité aux personnes reconnues réfugiées par la représentation du HCR,à travers le traitement de 853 dossiers. C’est le HCR qui se chargera de transmettre leurs cas au nouveau bureau, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération parvenu mardi soir à la MAP.

A cet effet, il a été procédé à la création d’une commission ad hoc constituée de représentants des ministères des Affaires étrangères et de la coopération, de l’Intérieur, de la Justice et des Libertés, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme et d’un représentant de la délégation du HCR à Rabat.

Ladite Commission a veillé à ce que l’opération de l’examen des demandes d’asile se déroule selon une approche souple et efficiente en adoptant le système du guichet unique. Une série de mesures seront ainsi mises en place pour délivrer le récépissé au demandeur d’asile dans l’attente de l’octroi du statut de réfugié par le bureau des réfugiés et des apatrides, souligne le communiqué.

Une circulaire conjointe du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, et du ministère de l’Intérieur publiée dans ce sens, fixe les modalités de l’octroi des cartes de séjour aux personnes concernées par les attributions du bureau en question.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *