Maroc : Selon Drais, les statistiques en hausse de la criminalité sont exagérés

Maroc : Selon Drais, les statistiques en hausse de la criminalité sont exagérés

Tout discours sur la recrudescence du crime reste exagéré et ne reflète nullement la situation de la criminalité au Maroc, a indiqué, mardi 3 mai 2016 à Rabat, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, soulignant que les statistiques disponibles montrent que la situation sécuritaire est « stable » dans le Royaume.

Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur
Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur

Selon ces statistiques, 127.508 affaires ont été élucidées durant le premier trimestre 2016 parmi 140.465 affaires enregistrées, soit un taux de répression de 90,78%, ce qui a permis de traduire en justice 134.945 personnes, a précisé M. Drais qui répondait à une question orale à la Chambre des représentants.

Concernant les crimes liés à la violence, qui affectent négativement le sentiment de sécurité chez le citoyen, le ministre délégué a noté que 9.385 affaires, parmi 13.435 affaires enregistrées, ont été résolues durant les trois premiers mois de l’année en cours, et 10.990 personnes ont été déférées en justice. En comparaison avec la même période de 2015, les crimes de coups et blessures entraînant la mort ont enregistré une baisse de 17,78%, a-t-il fait savoir, relevant également des reculs au niveau des agressions sexuelles (-13,79%), du vol qualifié (-8,30%) et du vol de voitures (-4,75%).

Les efforts déployés par les autorités ont abouti à l’arrestation de 124.904 individus qui ont été placés en garde à vue, dont 85.056 appréhendés en flagrant délit et 39.848 recherchés pour différents crimes, a-t-il noté. En ce qui concerne les mesures prises pour renforcer la sécurité, faire face au phénomène de la criminalité, préserver l’ordre et la sécurité publics et protéger les citoyens ainsi que leurs biens, M. Drais a indiqué que le ministère de l’Intérieur a pris une série de mesures qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie sécuritaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *