Maroc–USA : Les termes du Compact II finalisés

Maroc–USA : Les termes du Compact II finalisés

Le Maroc et les Etats-Unis viennent de finaliser les termes de référence de l’accord relatif au Compact II. Selon une source proche du dossier, le MCC (Millennium Challenge Corporation) doit signer avec le Maroc l’accord en question au cours des prochaines semaines.

La même source précise que le pilotage du Compact II sera confié à une nouvelle agence qui sera créée pour l’occasion après la dissolution de l’APP (Agence de partenariat pour le progrès). Ces développements arrivent après l’approbation par le conseil d’administration du MCC en septembre dernier du deuxième programme de coopération (Compact II) avec le Royaume du Maroc.

L’annonce de cette approbation avait été faite lors d’un rencontre entre le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Dwight L. Bush. Après le programme Compact I qui avait mobilisé 697,5 millions $ US entre 2008 et 2013, les deux parties ont décidé de renouveler l’expérience avec le Compact II.

Avant le renouvellement, le MCC a trouvé que le Maroc remplissait pleinement les critères d’éligibilité exigés liés notamment à la bonne gouvernance, aux libertés économiques et à l’investissement dans le capital humain. En vertu du nouvel accord, le MCC accordera au Maroc un don de 450 millions de dollars, auquel s’ajoutera une contribution du gouvernement du Royaume du Maroc de 67,5 millions de dollars au minimum. Les deux parties ont déjà identifié les secteurs qui vont profiter prioritairement du programme. En gros, le fonds du Compact II sera destiné à financer deux projets prioritaires : «Education et formation pour l’employabilité» et «Productivité du foncier».

Plus concrètement, le premier projet sera consacré à l’amélioration de l’employabilité des jeunes marocains à travers l’amélioration de la qualité, de la pertinence et de l’égalité d’accès à l’enseignement secondaire et à la formation professionnelle afin de répondre aux besoins du secteur privé.

Le deuxième projet a pour but d’accroître la productivité du foncier et l’investissement privé grâce à l’adoption de nouvelles réformes réglementaires et institutionnelles et d’une nouvelle approche permettant de répondre  le mieux aux besoins spécifiques du secteur privé. Les responsables s’attendent déjà à un impact très fort du programme. Dans ce sens, le Compact devrait bénéficier à près de 2,2 millions de personnes pour les deux prochaines décennies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *