Marrakech débat de la collaboration inclusive

Marrakech débat de la collaboration inclusive

C’est à partir de ce lundi que débuteront à Marrakech les travaux de la 5ème Conférence internationale sur les guichets uniques. Cette édition, qui s’inscrit dans la continuité de ses précédentes, confirme le rôle précurseur que joue le Maroc en termes de facilitation du commerce international. «La Conférence internationale sur les guichets uniques qui se poursuivra jusqu’au 7 septembre se veut un événement hors pair. Elle vient surtout en application à la vision royale qui tend à faire du Maroc une plate-forme d’échange internationale vers l’Afrique. Cette vision place l’efficacité et la performance comme clé de voûte d’une économie compétitive», souligne à ALM Jalal Benhayoun, directeur général de PortNet, instance organisatrice de l’événement en partenariat avec l’Agence nationale des ports, l’Alliance africaine pour le commerce électronique et l’Administration des douanes et impôts indirects.
La 5ème édition se place cette année sous le signe de l’inclusion, une thématique inspirée du discours royal adressé au forum économique maroco-ivoirien en février 2O14. Selon les organisateurs, la nécessité de la collaboration inclusive arrive au moment opportun, une exigence considérée comme un levier économique de taille. Il est ainsi question de garantir plus de compétitivité aux entreprises et d’améliorer le positionnement du Maroc et des pays africains dans la sphère commerciale. «Nous croyons vraiment à la coopération inclusive. Elle fait d’ailleurs partie du mode de gouvernance de PortNet qui mise principalement sur l’implication de tous les acteurs dans la chaîne de valeur du commerce international», apprend-on du directeur général de PortNet.

5 événements en 1

«La conférence est aujourd’hui le plus grand événement des guichets uniques à l’échelle internationale. Ceci se traduit par le nombre de participants, par la consistance du contenu et par le regroupement de plusieurs forums et conférences internationaux, puisque plusieurs organisations internationales considèrent cet événement comme le leur». C’est en ces termes que Jalal Benhayoun donne un avant-goût de la 5ème édition de la Conférence internationale sur les guichets uniques. L’événement connaît cette année une forte adhésion d’organismes internationaux et régionaux. Plus de 50 délégations internationales y prennent part. De même, 25 pays africains ont répondu à l’appel. Parmi les grandes instances à participer figurent, entre autres, les Nations Unies, la Banque mondiale, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’Organisation mondiale des douanes.
La 5ème édition de la Conférence internationale sur les guichets uniques se veut également un carrefour d’échange. Selon le directeur général de PortNet, ce rendez-vous, regroupant des milliers d’entreprises et d’opérateurs économiques, connaîtra l’organisation de 5 conférences et forums. Citons à titre d’exemple la conférence de l’Association internationale des systèmes communautaires portuaires autour des échanges intelligents et la facilitation du commerce dans la pratique. Wista Morocco tiendra, pour sa part, sa première conférence autour du rôle de la femme dans la facilitation du commerce et comme partenaire majeur pour une coopération inclusive. «UN-CEFACT», organisme mondial qui œuvre pour la facilitation des procédures commerciales et le commerce électronique, prévoit une rencontre sur l’apport de ses normes dans la mise en œuvre de la maintenance des guichets uniques. Au programme également des ateliers dédiés aux meilleures innovations, solutions et nouvelles technologies dans le domaine des guichets uniques et dans la facilitation du commerce en général.
La 5ème édition de la Conférence internationale sur les guichets uniques connaîtra, en parallèle, la tenue de rencontres entre les professionnels ainsi que des visites de site, notamment au port sec de Mita à Casablanca, la zone logistique SNTL de Zenata et au port de Casablanca.

PortNet, un modèle à suivre

Depuis son lancement en 2011, PortNet s’est illustré aussi bien au Maroc qu’aux niveaux maghrébin et africain. L’expérience du guichet unique a confirmé son efficacité en termes d’intégration des chaînes de valeur. Cet outil englobe des avantages concurrentiels aussi bien pour les entreprises que pour l’économie marocaine. Le bilan des 5 années du déploiement de PortNet est largement positif. En effet, PortNet n’a cessé de monter en puissance touchant des dizaines de milliers d’entreprises et partenaires. Sur le plan opérationnel, ce dispositif a offert à l’ensemble des parties prenantes plus de transparence dans la gestion de leurs activités ainsi que l’optimisation du temps et du coût (voir page 5). Parmi les actions phares qui ont été menées durant ces cinq premières années : la dématérialisation de la gestion des titres d’importation au niveau des infrastructures portuaires et aéroportuaires ainsi que la dématérialisation des licences d’exportation. Sur le plan africain, l’expérience marocaine est un modèle à suivre. Le Maroc n’hésite à aucun moment à partager son expérience à l’échelle régionale. Le Royaume adopte pour approche la sensibilisation à l’importance stratégique que revêt le guichet unique dans la facilitation du commerce international et l’amélioration des services fournis dans ce sens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *