Mélillia : les « barbelés de la mort » de retour

Mélillia : les « barbelés de la mort » de retour

L’Espagne a commencé depuis une semaine à renforcer avec des barbelés, dans sa partie supérieure, la triple frontière grillagée qui la sépare du Maroc dans l’enclave de Mélillia.

«Ces barbelés de la mort» sur lesquels de nombreux immigrants s’étaient blessés en tentant de franchir le grillage, étaient déjà en place sur cette même frontière jusqu’en 2006, date à laquelle ils avaient été retirés.

Selon l’agence de presse Belga, la décision des autorités espagnoles de réinstaller ces barbelés intervient après les multiples tentatives des immigrés pour forcer le passage de la frontière séparant le Maroc du préside occupé. Mardi en effet, la zone a été le théâtre d’un nouvel assaut mené par quelque 200 clandestins.

L’agence AFP a rapporté que cette tentative, qui s’est produite à un endroit où le grillage n’a pas été renforcé, a fait un mort, alors qu’une centaine parmi ces derniers ont réussi à pénétrer sur le sol espagnol.

Le même jour, le Parti socialiste espagnol a annoncé qu’il s’apprêtait à porter la question des barbelés devant la Commission des droits de l’Homme du Parlement européen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *