Mezouar : Le remplacement des ministres istiqlaliens par d autres rnistes n est pas «sérieux»

Mezouar : Le remplacement des ministres istiqlaliens par d autres rnistes n est pas «sérieux»

Les discussions entre le PJD et le RNI au sujet de l’entrée de ce dernier dans la majorité avancent doucement. Les patrons des deux partis se sont rencontrés pour la troisième fois mardi 13 août, a indiqué à ALM un membre du bureau politique du RNI, ajoutant que cette réunion a été consacrée à la présentation d’un mémorandum du RNI explicitant ses conditions d’accès au gouvernement, ses propositions et sa vision d’un nouveau programme gouvernemental.

Un document, rappelons-le, demandé par Benkirane à Mezouar lors de la précédente réunion tenue lundi 5 août dernier doit être soumis aux dirigeants des alliés de la majorité, en l’occurrence Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS, et Mohand Laenser, secrétaire général du MP. 

La vision du RNI repose sur une refonte du programme du gouvernement «en redéfinissant les priorités, avait expliqué Salaheddine Mezouar, et en se fixant des objectifs clairs pour l’avenir». Le RNI demande également à ce que les réformes et chantiers prioritaires soient identifiés. Et ce n’est qu’à partir de là qu’on pourra dessiner la nouvelle configuration du gouvernement à même de porter la nouvelle stratégie. «Les portefeuilles que nous réclamerons, les noms que nous proposerons ne seront que l’aboutissement naturel de toute la réflexion en amont qui, elle, porte sur les vrais sujets de fond», poursuit Salaheddine Mezouar. Mais de l’autre côté, le patron du PJD, lui, semble être plus dans une logique de replâtrage, sans plus.

Lors de leur dernière rencontre, Abdelilah Benkirane a proposé le remplacement pur et simple des ministres istiqlaliens par d’autres rnistes et quelques retouches partielles au programme. «Il n’est pas sérieux qu’il nous fasse une telle proposition», avait commenté le patron du RNI, qui s’étonne qu’après tout ce qui s’est passé on n’ait pas encore tiré les bons enseignements et qu’on refuse de regarder la dure réalité en face. Par ailleurs, à noter qu’une réunion du bureau politique du RNI devait se tenir mercredi soir afin d’étudier les derniers développements, a indiqué un membre du bureau politique, ajoutant que l’heure est à la réflexion au sein du RNI et du PJD avant la prochaine réunion entre Benkirane et Mezouar prévue après la Fête de la jeunesse. 

Notons que le conseil national du RNI avait approuvé, vendredi 2 août à Bouznika, le principe de participation au gouvernement. Fort de la confiance des Rnistes qui l’ont mandaté à l’unanimité pour la gestion des négociations lors de la session extraordinaire du conseil national, le président du parti de la colombe avait souligné que «le principal objectif du RNI est de contribuer à réaliser les grandes réformes et redresser la barre suite à la crise consécutive au retrait du parti de l’Istiqlal de la majorité gouvernementale». De leur côté, les membres du conseil national avaient insisté sur le fait que la participation à la majorité gouvernementale devrait reposer sur une charte fixant clairement les conditions d’adhésion et à même de conforter le positionnement du parti dans le paysage politique marocain, soulignant la nécessité d’élaborer un nouveau programme gouvernemental, puisque le RNI avait voté contre l’actuel programme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *