Miloudi Moukharik : «Le gouvernement exclut les salariés du privé»

Miloudi Moukharik : «Le gouvernement exclut les salariés du privé»

Trois questions à Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT)

ALM : Y a-t-il eu un progrès lors de votre dernière réunion avec le chef de gouvernement?

Miloudi Moukharik : Il n’y a eu absolument aucun progrès lors de notre dernière réunion avec le chef de l’Exécutif Saâd Eddine El Othmani. Nous nous attendions à l’instar de tous les salariés et fonctionnaires à ce qu’il y ait un réel progrès mais nous avons juste pu constater de nouveau que l’Exécutif garde les mêmes réflexes et les mêmes positions qui ont d’ailleurs empêché l’aboutissement ces derniers mois d’un accord entre les partenaires sociaux.

Pouvez-vous nous donner les détails de la nouvelle offre du gouvernement ?

Le gouvernement a renouvelé la même proposition, à savoir une augmentation qui ne répond pas aux revendications des syndicats. Pire encore, les responsables gouvernementaux ont décidé unilatéralement que cette augmentation soit limitée à une partie des fonctionnaires excluant de ce fait les autres grades et échelles dans la fonction publique. Ce n’est pas tout puisque le gouvernement exclut également les salariés du privé de cette augmentation. Cette dernière consiste en une augmentation de 200 dirhams en 2019 puis une autre de 100 DH en 2020 avant une dernière tranche de 100 DH en 2021. Nous ne pouvons accepter cette même offre sachant que nous l’avons déjà rejetée durant les réunions précédentes.

Quels arguments avance le gouvernement pour vous convaincre de cette offre ?

Sur ce plan également le gouvernement répète les mêmes arguments sans nous convaincre pour autant. Les responsables ne cessent de parler de considérations macroéconomiques et des équilibres budgétaires omettant par la même occasion d’autres données relatives au renchérissement du coût de la vie et son impact sur le pouvoir d’achat des ménages marocains. Nous n’avons donc pas pu avancer face à cette situation. Alors que d’autres syndicats se sont retirés de la réunion, notre centrale syndicale a pour sa part tiré les conclusions sur la base des données actuelles. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé au sein de l’UMT de boycotter toutes les réunions avec le chef de gouvernement si aucune nouvelle offre de la part du gouvernement concernant notamment la hausse des salaires n’est décidée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *